Si le titre ne m’a d’abord pas particulièrement emballé, le sous-titre m’a carrément décollé la pulpe du fond : les pérégrinations géographiques et intellectuelles d’un Corrézien à travers l’Europe, l’Afrique et l’ Asie, à la fin du XXème et au début du XXIème siècle, entre le monde aseptisé et celui qui ne l’est pas (vous pouvez respirer).

Là, oui, effectivement, ça donne vraiment envie de lire le livre. Dans lequel on apprend plein de choses. Je savais déjà qu’on ne doit pas confondre tourisme et immigration, je sais maintenant aussi qu’il ne faut pas non plus confondre voyage et tourisme, que prendre des avions et franchir des frontières, même en nombre, ne suffit pas à faire de l’un de nous un voyageur.

J’y ai aussi appris que les Pygmées font toujours les frais d’un cannibalisme superstitieux, que pas moins de 70 langues différentes sont parlées en Côte d’Ivoire et  qu’on retrouve une certaine race de chevaux à la fois en Mongolie de nos jours et sur les murs de la grotte de Lascaux sur des peintures rupestres estimées à 25000 ans. Quant au fait que beaucoup de personnes vivants dans les pays de l’Est trouvent que c’était mieux avant je le savais déjà pour avoir voyagé en Pologne

De l’Afrique Noire à la Chine communiste en passant par la Dordogne, la Norvège ou Auschwitz en Pologne, François Venot, socio-économiste de formation, nous offre un récit de voyage à mi-chemin entre l’essai philosophique et le rapport ethnologique de terrain.

Sans prétention, sans abus de vocabulaire et sans mâcher ses mots…

Un ouvrage intéressant, intelligent, illustré de nombreuses photos authentiques (de l’auteur le plus souvent), ce livre donne envie de voyager pour de vrai.

Avis aux touristes…

Voyages dans le vieux monde 1947-2010, François Venot
Société des Ecrivains

About Christophe

Lecteur mais aussi (plus modestement) auteur, je vous invite à découvrir mon nouveau livre "Chroniques boulangères réalistes et utiles, Tome 2 : M. Menthol et les rongeurs" dont des extraits gratuits sont disponibles sur ce site.

2 réponses actuellement.

  1. Hervé Weill dit :

    « Décollé la pulpe du fond » ! Impressionnant !

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter