Victime d’une terrible rage de dents, Vernon Subutex doit revenir à Paris. Il n’a plus du tout l’habitude de l’ambiance et du rythme de la ville, habitué désormais à la vie simple de ce que tout le monde appelle les convergences. Les adeptes sont de plus en plus nombreux à vouloir rejoindre le groupe d’initiés qui vivent intensément mais chichement. Dans un rôle de gourou malgré lui, il emmène les gens au rythme de nuits musicales envoûtantes où même celui qui ne danse jamais se sent irrémédiablement entraîné dans une espèce de transe irrésistible. Mais la sérénité de la troupe va être mise à mal par la mort de Charles et le leg qu’il leur laisse. Personne ne savait qu’il avait touché le gros lot et l’argent, comme souvent, va gangrener les relations.

D’autre part, Aïcha et Céleste, mises au vert par la Hyène après l’agression de Dopalet ont de plus en plus de mal à rester cachées. L’une en Allemagne et l’autre en Espagne vivent des moments particuliers et le moindre indice de leur présence pourraient les trahir auprès de ceux qui les cherchent.

Ce dernier tome clôt de manière géniale (et inattendue) cette trilogie qui décrit la différence d’ambiance entre les années 80 et notre époque. En 30 ans, presque tout a changé et une sorte de douceur de vivre ou au moins d’insouciance a disparu laissant la place à plus d’inégalités et de violences au milieu d’une technologie toujours plus pointue. Une époque plus difficile à vivre sur fond d’attentats et d’injustices sociales. La musique a encore toute sa place et elle agit comme une drogue pour s’évader, mais les plus grands s’en vont également comme Bowie ou Kilmister. Cette musique pourra-t-elle agir comme un lien commun afin de sauver le monde ?

Dans quelques années (50 ou 100 ou plus), il sera peut-être conseillé de lire ces romans pour comprendre les années 2010. Vous me direz…

Vernon Subutex 3, Virginie Despentes
Le Livre de Poche

Categories: Roman

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter