Que puis-je dire de ce livre qui hésite entre polar et roman d’aventure ?
L’histoire est celle d’un journaliste parisien, Lionel Terras, la cinquantaine mal assumée, pas très bien dans sa peau, pas très bien dans sa vie, qui est envoyé en Jordanie pour réaliser un documentaire sur un chantier de fouilles à proximité du site de Pétra.
Mais l’archéologue en chef qu’il devait rencontrer vient d’être arrêté, accusé de pédophilie.
Ce évènement inattendu, qui sent le scoop à plein nez, va l’amener à enquêter sur les raisons de cette arrestation, accompagné de Mélanie, l’adjointe du vieux professeur inculpé, qui ne croit pas un seul instant à la culpabilité de son supérieur.

S’ensuivent diverses descriptions du site de Petra et du désert environnant, quelques trop rares poussées d’adrénalines dans une enquête qui piétine et qui semblent distillées à seule fin de justifier la catégorie du roman, auquel l’auteur a rajouté une pincée d’aventure amoureuse, histoire d’humaniser les protagonistes d’un écrit qui m’a passablement ennuyé.

Bref, vous l’aurez compris, si vous n’avez pas un train à prendre et du temps à meubler, je ne vous engage pas à perdre le votre dans une lecture dont il ne vous restera pas grand chose la dernière page tournée.

Tendre comme les pierres, Philippe Georget
Jigal

L’auteur :
Philippe Georget est né 1963 à Epinay sur Seine

Categories: Policier

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter