«Toute l’île au moindre vent était ébouriffée.»

Larguez vos pesantes amarres de certitudes, jetez vos lourdes et boueuses chaussures terre à terre par-dessus bord et partez rejoindre Suzanne…
Robinsonnade au féminin, traité sur le bonheur, «Suzanne et le Pacifique» est un pied de nez à Pascal, un pari de l’« eudémonisme païen ».

Giraudoux nous mène en bateau et faut se laisser faire…se laisser aller…

Loin, loin, bien loin de ce fatigant Robinson, cloueur, ficeleur, scieur, qui ne pense qu’à «encombrer déjà sa pauvre île», comme sa nation plus tard allait faire le monde, de pacotille et de fer-blanc.» Tandis que Robinson, désespérément, s’occupe à confectionner un calendrier en faisant des entailles dans un morceau de bois, Suzanne, elle, use ses jours à sa poncer les jambes et à les frotter d’une poudre de nacre qui les rendait d’argent même sous les rayons de soleil. Tandis que Robinson, tatillon et superstitieux, dispose un mannequin pour effrayer les oiseaux, Suzanne, elle, admire les milliers d’oiseaux inconnus qui flottent comme une langue nouvelle.

Précieux mots de Giraudoux.

Bien sûr, ce n’est pas vrai «qu’un navire passa, un matin, à peu de milles…c’était l’époque où je portais encore une tunique ; du promontoire je l’agitai, la plus indigne des héroïnes ; pour des hommes, qui du moins ne virent pas, je me mis nue.»
Et alors ?

Robinson, le seul homme que Suzanne n’aurait pas aimé rencontré dans une île…
Suzanne, la seule femme que j’aurais aimé rencontré sur une île…

Entre l’« anarchisme distingué » de Giraudoux (Philippe Soupault) et le matérialisme laborieux de Defoe, j’ai choisi mon camp, euh, non, mon île…

Suzanne et le Pacifique, Jean Giraudoux

Le Livre de Poche

L’auteur :

Jean Giraudoux  est né en 1882 à Bellac (Haute-Vienne) et est mort en 1944 à Paris.


Categories: Aventures, Classique

About Cripure

Enseignant, marié et quatre enfants. Vit en Auvergne. Mes auteurs préférés : Balzac, Cendrars, Char, Giraudoux, Guilloux et Dostoïevski. Je ne lis pas pour oublier, deviner ou deviser mais pour (sur)vivre ! "Lire vous sépare des échanges de convention." Yannick Haenel. Ah oui j'oubliais : je ne parle que des livres que j'aime !

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter