Capitaine de police à Paris, Noémie Chastain, lors d’une descente au petit matin, est grièvement blessée au visage. Après des semaines de soins, elle décide de retrouver son poste mais les séquelles physiques qu’elle affiche sont une gêne pour ses collègues. On lui propose un poste loin de Paris, un « placard » où sur les conseils de son psy, elle pourra se refaire une santé, au propre et au (dé)figuré et, prétexte fallacieux de sa hiérarchie, juger au passage de l’utilité de maintenir des effectifs dans ce trou perdu.
Alors effectivement l’Aveyron c’est sympa, mais en comparaison de Paris, l’activité criminelle locale est plus que limitée. Noémie panse ses plaies, s’adapte petit à petit au rythme de la campagne, quand la découverte d’un squelette va relancer une affaire classée, un cold case comme on dit maintenant.

Noémie est un personnage intéressant. De toutes les blessures physiques, celles au visage ne sont pas dissimulables. Chaque personne qu’elle croise lui rappelle le traumatisme et sa nouvelle réalité. Comment se reconstruire avec ce visage abîmé ? La réflexion est intéressante et Noémie va avancer petit à petit avec tout son courage et l’aide de son psy.
J’aime bien les cold case car ces histoires anciennes mettent à jour, non seulement une affaire criminelle, mais tout un environnement qui s’est créé autour, au fil des années. Comment les gens impliqués de quelque manière que ce soit, ont continué à vivre leur vie, en modifiant la réalité ou en trouvant les moyens de justifier le passé. L’auteur profite de cet espace-temps pour nous emmener où il veut et on se laisse faire avec plaisir.
Les plus perspicaces pourront s’amuser de l’apparition de personnages furtifs, clins d’œil à des connaissances du milieu du polar.

Le nouveau roman d’Olivier Norek était très attendu après le grand succès de Entre deux mondes. Il renoue ici avec avec une enquête de police plus classique et apparemment moins sociale. Mais ne nous y trompons pas, l’auteur a des choses à dire et même si elles sont moins apparentes, elles sont là, en surface…

Surface, Olivier Norek
Michel Lafon

Categories: Policier, Thriller

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter