Andrew Stilman, journaliste au New York Times, est assassiné lors de son jogging matinal quelques jours après son mariage.
Alors qu’il se pensait mourrant, il se réveille deux mois auparavant. Son objectif est alors de découvrir pourquoi et par qui il a été « tué » et corriger les erreurs qu’il pense avoir commises ces deux derniers mois, tant au plan personnel que professionnel.

On retrouve le célèbre inspecteur Pilguez, personnage récurent des romans de Marc Levy, qui va contribuer à aider le journaliste durant son enquête.

L’auteur nous emmène de New York en Argentine où son personnage sera mêlé à la traque d’un ancien criminel militaire avec l’aide d’une mère de disparu durant la dictature du pays. C’est une histoire pleine de rebondissements qui vous tient en haleine durant tout le récit.

Marc Levy nous a habitués aux situations insolites voire improbables dans de nombreux romans : Et si c’était vrai, Sept jours pour une éternité, Toutes les choses qu’on ne s’est pas dites.

Happé par l’histoire qui mêle aussi bien passion amoureuse, rigueur journalistique et amitié forte, on est surpris à s’émouvoir avec les personnages, à rire voire à être très inquiet ! On se prend d’amitié pour ce personnage qui ressuscite 60 jours avant le jour du crime et qui n’aura de cesse de batailler contre le temps et contre son passé récent, essayant de réparer ou de refaire le passé avec plus ou moins de réussite.

Difficile de ne pas révéler l’épilogue de cette histoire… Alors que je pensais avoir découvert le coupable, suite à cette enquête digne d’un roman policier… voilà la surprise ! Ce n’est pas ce à quoi on aurait pu s’attendre, du type fin mielleuse ou convenue, ce qui du reste me fâcha quelques années avec l’auteur.

Si c’était à refaire (toujours ces titres aussi accrocheurs, Monsieur Levy !), est peut-être le roman qui me réconciliera avec vous.
En tout cas une fois ouvert on ne referme le livre que sur les derniers mots.

Si c’était à refaire

Robert Laffont

L’auteur : Marc Levy est né en 1961. Il est aujourd’hui le champion français des ventes de livres dans le monde avec un total de 24 millions d’exemplaires (Source des chiffres de vente et de classement : Ipsos/Livres Hebdo – Le Figaro). Les droits de son premier roman Et si c’était vrai ont été achetés par Steven Spielberg avant sa parution et adaptés au cinéma en 2005. Son roman Sept jours pour une éternité a été adapté en bande dessinée par Corbeyran et Espé. Si c’était à refaire est son treizième roman.

Voir également l’interview exclusive de Marc Levy pour Passion Bouquins.

Categories: Aventures, Policier

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter