Participer au salon du livre de Colmar était une première pour Passion Bouquins en tant que partenaire. Les organisateurs nous ont accueilli de la façon la plus chaleureuse quand nous avons proposé de couvrir l’évènement tout au long du week-end. Claire Lacabanne Direz a été notre premier contact. Elle a tout mis en œuvre pour nous faciliter le travail. Nous n’avons pas été déçus !

L’objectif pour nous était de faire des interviews vidéo d’un maximum de personnes, sachant tout de même qu’avec 590 auteurs et illustrateurs, impossible de voir tout le monde. En comptant les heures de postproduction, nous ne pouvions pas faire de miracle. Mais pas question d’oublier les auteurs les moins connus, ni les éditeurs et pas les libraires non plus. Nous avons donc décidé de faire moins de « stars » pour mettre en valeur des gens qui le sont moins souvent. Mais ce serait mentir que de dire que nous n’avions pas en tête d’interviewer quelques unes des locomotives du salon. Il a fallu jongler entre les heures de présence et les pauses. Certains nous ont échappé, pour différentes raisons. Nous en avons eu quelques uns, quelque fois grâce à notre pugnacité et d’autres fois grâce à des coups de main sans lesquels rien n’aurait été possible. Je remercie pour cela Patrick Raynal et Arlette Lauterbach qui ont été d’une aide décisive !

Le résultat sera visible bientôt, Dominique faisant un sacré boulot de montage pendant que moi je récupère. Lui ce sera pour plus tard, mais il est beaucoup plus jeune donc c’est normal.

L’ambiance générale du salon a été vraiment très cool, que ce soit du côté de l’organisation que du côté du public venu en nombre. Je n’ai assisté à aucun mouvement d’humeur quand il s’agissait de faire la queue pour une dédicace. La lecture c’est apaisant, c’est peut-être pour cela.

Les auteurs étaient très disponibles et prêts à faire partager leur passion. Nous avons eu un peu de mal à avoir Richard Bohringer. Après un rendez-vous manqué le samedi, nous avons réussi à faire une longue interview et les questions ont parfois amené des réponses inattendues. Et Richard nous a fait du Bohringer. D’autres médias l’attendent encore, nous avons été chanceux. Guy Marchand ne nous a accordé aucune attention. Nous nous en sommes remis. Ceux-là sont quand même avant tout des acteurs, c’est peut-être différent. Tous les professionnels du livre ont été ouverts et ont joué le jeu.

Comme nous ne vivons pas dans un monde parfait, mon coup de gueule concernera la restauration.
Il était possible d’acheter des sandwichs dans deux endroits. J’ai acheté dans l’un d’eux une salade de poulet à 4,80 Euros dans laquelle j’ai trouvé 2 (deux) morceaux de poulet, un croûton et une tomate cerise au milieu de la salade verte, le tout sans assaisonnement. Je vais revoir le serveur qui se rend compte qu’il a oublié de me donner la sauce (j’avais déjà été obligé de réclamer les couverts) et je lui dis : « il n’y a  rien dans cette salade à part de la salade ». Il répond :  « c’est pas moi qui fait les salades. Je suis même pas sûr qu’elle soit faite par notre société. » Soit. Le gars est incompétent, mais ça, c’est pas de sa faute. C’est à AZ Réceptions (c’est bien le nom du traiteur) de mettre en place du personnel qualifié. Et c’est se moquer du monde de mettre en vente un truc pareil.
Comme souvent, ce n’est jamais la faute de personne. Pourquoi dans les salons doit-on payer cher de la nourriture pas toujours à la hauteur ? Mystère. D’après mes infos, la restauration est à l’origine de nombreuses réclamations.
Pour être complet, une dame m’a dit avoir eu le même problème avec sa salade mais qu’au second stand elles étaient correctes, entendu avec une portion conséquente.
Bref, AZ, il y a des trucs à revoir.

Pour conclure, j’espère que les vidéos que vous verrez bientôt vous donneront envie d’en savoir plus sur les gens interviewés. Comme nous, vous n’avez certainement pas eu le temps de tout voir.
Dans tous les cas, bons visionnages, bonnes lectures et à l’année prochaine.



Categories: Evènement

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter