La poésie est un genre littéraire qui n’a pas tout à fait pignon sur rue et si cela s’explique dans la mesure où la rue en question est certainement un peu trop petite pour cela, il n’empêche que certains auteurs devraient cependant figurer au cadastre. C’est le cas notamment de Vittorio Di Marco.

Cet auteur fait partie de ceux que je qualifierais d’ amoureux de leur art. Un poète, un vrai, un qui respire et qui vit comme un poète, un dont la poésie n’est pas seulement dans la plume mais aussi dans la tête. (Du coup je me mets à rimer !)

Vittorio fais aussi partie par choix (si j’ai bien compris) de ces auteurs indépendants auto-édités. C’est à dire qu’il finance intégralement toutes ses productions, qu’il s’occupe de toute la partie administrative, de toute la promotion, bref, de Tout, tout seul. Vous me direz avec raison que ce n’est pas toujours un gage de qualité et je ne saurai vous contredire. Mais cette fois-ci c’est différent. Résurgences est là pour le prouver.

C’est un recueil de 60 pages contenant 30 textes en rimes composés de trois partie : L’accident, Prisons, et Auguste Crochet. À l’origine parus sous la forme de trois ouvrages indépendants, l’auteur les a rassemblés parce que dit-il : “je voulais que l’acheteur en ait pour son argent.”

Opération réussie!

L’auteur y offre donc trois récits distincts qui vont pourtant très bien ensemble : il raconte dix minutes de vie dans L’accident, deux ans dans Prisons et une vie entière dans Auguste Crochet.

Son style est d’une grande fluidité bien qu’il rime efficacement car Vittorio écrit avec son cœur et on dirait en le lisant qu’il nous raconte simplement des histoires, des anecdotes tirées du quotidien, bourrées de leçons à tirer et qu’il ne peut tout bonnement pas faire autrement que de rimer, que c’est dans sa nature profonde. On s’étonnera peut-être même en le rencontrant qu’il s’exprime pourtant en prose comme Mr Jourdain mais avec un bel accent italien (ça recommence!)

Vous ne pouvez malheureusement pas vous procurer ce livre en librairie pour des raisons évoquées plus haut mais vous pouvez directement contacter l’auteur (ce qui est encore plus beau) à l’adresse suivante : dmvictor@libertysurf.fr et contre un chèque de 9 €, dont 2 pour les frais de port il vous adressera Résurgences. Et si le livre ne coûte que 7 € c’est parce que Vittorio ne cherche pas à s’enrichir mais simplement à “avoir le droit d’éditer un nouveau livre“.

Le message est passé.

Résurgences

MonuMar Productions

L’auteur : Vittorio Di Marco co-anime un atelier d’écriture : http://www.ecrirepastel.blogspot.com

Categories: Poésie

About Christophe

Lecteur mais aussi (plus modestement) auteur, je vous invite à découvrir mon nouveau livre "Chroniques boulangères réalistes et utiles, Tome 2 : M. Menthol et les rongeurs" dont des extraits gratuits sont disponibles sur ce site.

3 réponses actuellement.

  1. FLANDRE dit :

    J’ai déjà le Château de cartes et j’aurai bien aimé lire résurgences mais je ne le trouve nul part dans les magazins tels que fnac ou virgin, ou même sur des sites tels que price minister, ebay ou amazone. Beaucoup de ventes se font sur internet maintenant. Où peut-on le trouver ?

  2. Vittorio dit :

    Merci Christophe, merci Passion-bouquin, pour cet article élogieux.
    C’est vrai que la poésie, actuellement, ne se vend pas bien. C’est peut-être parce que les nouveaux poètes se sont enfermés pompeusement dans un monde où il n’y a plus qu’eux.
    D’un autre côté, d’autres poètes on ouvert un autre monde : le slam. Et le slam se porte bien.
    Personnellement, je joue sur les deux tableaux, d’où la fluidité des vers, aussi bien quand on les lit, en silence, rien que pour soi, que quand on les clame, en spectacle, pour les autres.
    Ah, juste une erreur ; je suis bien rédacteur mais pas au « Quotidien Jurassien. »

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter