A mi-chemin entre le thriller et la politique-fiction, Préparer l’enfer nous raconte l’histoire d’un pauvre type qui réussit à sortir de sa condition comme tueur à gage pour un parti d’extrême droite. Le Sursaut, qui devient le parti Franc, compte accéder au pouvoir en mettant en place un nouveau concept, celui de « démocratie ajustée ». Le principe est de réduire les libertés tout en laissant penser au peuple qu’il a toujours la possibilité de changer les lois car il a le droit de les contester. En réalité, les réformes mises bout à bout empêchent toutes révisions et le champ d’action libertaire se restreint peu à peu. Le Franc a mis en place un plan pour arriver au pouvoir qui prend place pendant le second mandat du « Petit », et qui commence par faire élire les sociaux-démocrates. Ensuite il s’agit de les discréditer par tout un tas d’actions pour montrer leur incapacité à gouverner en jouant sur la peur et l’insécurité. Toute ressemblance avec des évènements ou des personnages existants serait bien entendu fortuite ou pure coïncidence…

Sous l’œil du réseau de caméras de surveillance HyperOpsis (un système à la Big Brother), Mornau, notre homme de main, va tuer sa dernière victime afin de se faire prendre. Commence alors avec l’inspecteur qui vient l’arrêter un face-à-face quelques heures avant les résultats des élections présidentielles qui doivent couronner Astrid Saulnier, le leader du Franc. Mornau va ainsi expliquer son ascension au sein du parti et révéler un nombre de meurtres impressionnant. Et aussi pourquoi il s’est livré à la police.

Il y a beaucoup de similitudes avec « Le Bloc » de Jérôme Leroy dans la dénonciation et les dérives de l’extrême-droite, et de son irrésistible poussée vers la fonction suprême. Le roman de Thierry Di Rollo est plus sec et plus nerveux et est articulé autour d’un seul homme, Mornau, le tueur à la parka. Il assiste aux transactions avec les bandes des cités pour l’organisation d’émeutes et liquide tous ceux dont la disparition peut arranger les projet du Franc. Pas de place pour les états d’âme, seul les résultats comptent.

Un bon polar qu’on aura plaisir à découvrir pendant cette période électorale, ne serait-ce que pour se voir confirmer ou pas l’élection du « Petit » pour un prochain quinquennat !

Préparer l’enfer, Thierry Di Rollo
Gallimard

L’auteur :
Thierry Di Rollo est né en 1959 à Lyon

Categories: Thriller

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter