Faut-il encore présenter Philippe Labro ? L’homme de tous les succès.

Sa voix et son phrasé radiophoniques, son physique télégénique s’imposent naturellement. Ancien journaliste à Europe 1, France Soir, directeur  des programmes de RTL, il a également lancé la chaîne de télé Direct 8 avec Vincent Bolloré, aujourd’hui reprise par le groupe Canal+.

Sa carrière d’écrivain est également de nature à faire des envieux.

L’étudiant étranger, Un été dans l’ouest, Rendez-vous au Colorado, mais aussi Des cornichons au chocolat, Tomber sept fois, se relever huit ont tous rencontré un public et une critique enthousiastes. Philippe Labro est un passionné et il transmet ses vibrations à un public d’avance conquis. L’homme inspire le respect, tant par l’érudition que par son assurance.

Par sa culture américaine, développée très tôt dans sa jeunesse, il fait autorité. Lorsqu’il s’agit d’éclairer le point de vue d’un Européen, qui voit les Etats-Unis et leurs habitants à travers un prisme empreint de préjugés, il explique qu’au pays de tous les extrêmes, rien n’est jamais complètement blanc ou totalement noir.

Dans son nouvel ouvrage Mon Amérique, 50 portraits de légendes il nous livre sa vision des personnalités qui ont fait l’Amérique, son Histoire et sa Légende. 50 portraits comme les 50 états américains. Philippe Labro répond au micro de Passion Bouquins dans le cadre des déjeuners littéraires du Château de l’Ile à Ostwald.


You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter