Un mathématicien doublé d’un philosophe (de Brabandere) et un ingénieur en mécanique et en aéronautique (Ribesse) ont commis ce petit ouvrage (150 pages).

Cet ouvrage de vulgarisation d’une matière peu appréciée des élèves nous permet de cheminer à travers l’histoire et les applications des mathématiques en profitant de vingt-cinq «leçons» de mathématiques.

En guise de prolégomènes, les deux compères introduisent la notion d’«innuméré», quasi-pendant mathématique de celle d’illettré.

La première leçon nous présente d’emblée le fameux nombre d’or, résultat d’une simplissime équation du second degré dont nous ne gardons que la racine positive soit 1,618…

Puis nous vagabondons entre le nombre pi, les nombres imaginaires, la tangente, la trochoïde, la topologie et ses fameux ponts de Königsberg (actuellement Kaliningrad, enclave russe entre Lituanie et Pologne) pour arriver, les neurones en feu (je plaisante), à la leçon dix-huit relative aux attracteurs.

Pour les amoureux du nombre d’or (je sais que le public existe), je me permets de développer cette notion d’attracteur. Prenons une suite de nombre bâtie sur le modèle de Fibonacci (où le nombre de rang n+2 est la somme des nombres de rangs n et n+1 avec des nombres entiers quelconques pour les rangs 1 et 2) : 3, 5, 8, 13, 21, 34, 55, 89, 144… Faisons le rapport de deux nombres consécutifs : 5/3, 8/5, 13/8… 144/89… Inéluctablement ce rapport tend vers le nombre… d’or : 144/89=1,1618 ! Ordo ab chaos ! Vous pouvez prendre deux autres nombres quelconques : le résultat tend toujours vers le nombre d’or.

Magie des mathématiques !

Cent cinquante pages pour devenir un peu moins innuméré…

Petite philosophie des mathématiques vagabondes

Editions Eyrolles

Les auteurs : Luc de Brabandere est un mathématicien belge né en 1948. Christophe Ribesse est ingénieur civil mécanicien.

Categories: Science

About Vincent Stoffel

Liseur occasionnel Ami d'Hervé

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter