Ce titre attractif s’adresse aux personnes intuitives, dont la rationalité n’est que peu valorisée par le système scolaire, et qui ont le sentiment d’une certaine inadéquation personnelle avec le monde qui les entoure. Ce sentiment leur vient, selon l’auteur, de leur utilisation spontanée des aptitudes de l’hémisphère droit du cerveau, négligé par la majorité, qui s’appuie sur le gauche.

Sans approfondir cette explication neurologique, l’auteur, psychothérapeute et spécialiste en sciences cognitives, signale en préambule les travaux de Roger W. Sperry, et en conclusion une liste de sites Internet illustratifs. Le reste de l’ouvrage est consacré à une présentation du mode de fonctionnement non séquentiel de l’intelligence, puis à des indications de méthode pour mieux tirer parti de ce fonctionnement.

L’ouvrage s’adresse donc à ceux dont le « petit vélo » ne s’arrête jamais, ceux qui, hypersensibles et attentifs, sont capables de déplacer des montagnes quand ils trouvent la source de leur motivation, mais ne lèvent pas le petit doigt sans cela : savoir qu’ils sont en mesure d’agir leur suffit ; ceux qui ne s’encombrent pas de banalités, ceux dont l’esprit vagabonde facilement et ne supporte pas de faire une chose après l’autre, ceux qui sont efficaces lorsqu’ils improvisent, mais agacent leur entourage, ceux qui ne sont jamais très sûrs d’eux ou très bien dans leur peau…

Il s’agit des personnes qui ont un fonctionnement intellectuel simultané, non linéaire, global. Ils mènent de front plusieurs activités ou plusieurs raisonnements. Leur mode de fonctionnement mental leur donne de l’intuition, le besoin d’avoir une vision d’ensemble, mais aussi le sentiment d’être incompris lorsqu’ils ont des idées de précurseurs.

Comment libérer alors ce riche potentiel que le conformisme ambiant a parfois transformé en perte de confiance en soi ? L’auteur s’adresse au lecteur durant la première partie, puis s’identifie à lui, en disant « je », durant la seconde partie, Rédigé dans un style très interactif, destiné à faire agir.

Il convient d’organiser sa pensée, de savoir se limiter, d’apprendre à s’arrêter et à laisser l’esprit traiter une question dormante, en se focalisant sur un objectif concret. La clarification des  incidences des projets sur la vie permet aussi de faire le tri des engagements. Une vigilance à la communication, susceptible de favoriser la compréhension d’autrui, facilite les relations de travail.

Voilà, mesdames et messieurs les hypersensibles, le mode de raisonnement de l’avenir : vous en êtes porteur ? Associez-vous avec un partenaire séquentiel : la voie du succès vous attend !

Petit guide à l’usage des gens intelligents qui ne se trouvent pas très doués

Editions Payot 2007, 2010, 189 pages

L’auteur : Béatrice Millêtre es psychothérapeute.



You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter