Entre thriller et contes et légendes, Brussolo nous emmène faire un tour dans son imaginaire.
Une fois la toile posée sur son châssis, l’auteur s’amuse à nous peindre une fresque ayant pour cadre l’époque médiévale.
Les personnages fort bien campés nous entraînent alors dans une aventure aux consonances diaboliques.
L’inquisition fait rage, les superstitions occupent les esprits, la naïveté et l’inculture sont source de conflits.

S’ensuit des descriptions tout à fait pittoresques d’une époque, d’une culture et d’une société où les femmes n’ont d’autre statut que celui de femelles aux capacités intellectuelles limitées, se situant entre l’animal et le nourrisson.
Marion, l’héroïne de ce roman, fait exception et nous prouve si besoin :-) , qu’une émancipation pointe le bout du nez.
Courageuse, téméraire, sensuelle et pleine de bon sens, elle va tenter de découvrir pourquoi tant de pèlerins ont disparu sur l’interminable route menant aux reliques de St Gaudémon.

Alea jacta est, il ne vous reste plus qu’à dévorer ce roman bien troussé et rempli de symboles.

Pèlerins des ténèbres, Serge Brussolo

L’auteur :
Écrivain français né à Paris en 1951



Categories: Thriller

2 réponses actuellement.

  1. Christophe dit :

    Je viens d’achever la lecture du roman. Comme d’habitude Brussolo ne m’a pas déçu. On peut dire sans conteste qu’aucun style ne lui résiste.
    Juste une question totalement rhétorique : Pourquoi dans la collection ‘policier’ du livre de poche ???

  2. Cecylia dit :

    J’ai lu ce roman également et moi qui affectionne la période du moyen-âge, j’ai été plutôt satisfaite.

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter