Pediophobia est sous-titré Peur des poupées.

L’idée de base est intéressante : un nouveau phénomène gagne l’Angleterre. Il s’agit de l’adoption de poupées, véritable ersatz de l’enfant manquant pour adultes frustrés.

L’inventeur du concept, le « docteur » Campbell entend bien trouver un public et croit à un véritable succès commercial grâce à ses « Kauliss », des poupées chacune différentes les unes des autres, remises avec un certificat d’adoption et bénéficiant d’un suivi assuré par une pseudo assistante sociale, Barbara Bishop, qui avant cela occupait un emploi consistant à conditionner des hamburgers par paquets de cinquante.

Mais lorsque June Warmson décide d’adopter une Kauliss, sa fille Doris, elle-même adoptée par les Warmson, se trouve confrontée à ce qu’elle considère comme un véritable délire social et entend réveiller les adultes à la réalité que constituent les vrais enfants.

Au début du bouquin j’ai vraiment cru que j’allais pénétrer dans un univers semblable à celui de Philip K. Dick et ça aurait pu être le cas. Mais ce ne le fut pas et de loin. L’histoire part dans tous les sens, perd toute crédibilité pour finir d’une façon que j’ai déjà oubliée au bout de quelques jours. Pourtant je crois que l’auteure avait trouvé une idée d’écriture originale et qu’il y avait matière à en faire un bon roman. D’autant qu’elle n’est pas dénuée d’un certain talent pour l’écriture…

Mais comme le précise sa courte biographie, Marie Gallicher a écrit ce roman en un mois seulement. Sans doute aurait-il mérité qu’elle lui consacre davantage de travail.

Comme le dit Brassens dans Le mauvais sujet repenti :
L’avait l’ don, c’est vrai, j’en conviens,
L’avait l’ génie,
Mais sans technique, un don n’est rien
Qu’un’ sal’ manie…

Pediophobia, Marie Gallicher
Mon Petit Editeur

Categories: Roman

About Christophe

Lecteur mais aussi (plus modestement) auteur, je vous invite à découvrir mon nouveau livre "Chroniques boulangères réalistes et utiles, Tome 2 : M. Menthol et les rongeurs" dont des extraits gratuits sont disponibles sur ce site.

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter