En avisant cette couverture noire, le titre évocateur et l’appellation définitive : roman noir, je m’attendais évidemment à plonger dans une lecture très sombre.

Bien que l’histoire soit effectivement des plus ténébreuses, le style simple, frais, et presque naïf de l’écriture dénote et donne envie de dire que ce livre peut être placé entre toutes les  mains, ou presque.

Ce roman nous narre la parcours d’un détraqué, serial killer de son état, qui supprime volontiers les victimes les plus innocentes en trompant aisément son entourage quant à la nature de sa perverse personnalité.

Parallèlement le police enquête sur ses meurtres en série dont les victimes portent la marque de l’assassin : une écharpe de faille rose enserre mortellement le cou des victimes.

Lou Desmalines nous fait pénétrer dans l’univers glauque du tueur ; ses appétits homosexuels insatiables, ses comparses pédophiles et son hypocrisie détestable en font un être absolument abject et on se prend à  espérer vraiment qu’il va finir par se faire attraper.

Pourtant, en dépit du thème, la singularité de l’écriture, comme évoquée plus haut, en fait un livre dont la lecture n’est ni insoutenable ni véritablement dérangeante.

En résumé c’est un « policier » qui fonctionne plutôt bien et dont la lecture est aisée, pas forcément déconseillé aux âmes sensibles.

Tout public donc.

Pas de crime sans faille, Lou Desmalines
Mon Petit Editeur

Categories: Policier

About Christophe

Lecteur mais aussi (plus modestement) auteur, je vous invite à découvrir mon nouveau livre "Chroniques boulangères réalistes et utiles, Tome 2 : M. Menthol et les rongeurs" dont des extraits gratuits sont disponibles sur ce site.

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter