Mrs Dalloway, Virginia Woolf

Ecrit par Pierre Etienne Loignon Pas encore de commentaire

Il ne se passe rien dans ce livre.

C’est-à-dire, pour être honnête, qu’il ne s’y passe presque rien. C’est qu’en effet, on y prépare et on y participe à une vague soirée mondaine. Ce qui n’est pas rien, peut-être, mais on admettra tout de même que ce n’est pas trop loin de l’être.

Et pourtant, on s’en fout complètement de la vacuité de la trame romanesque de ce chef-d’œuvre, car ce qui s’y passe de vraiment intéressant, c’est une véritable révolution littéraire !

C’est qu’il y a déjà eu un temps où les femmes n’avaient pas le droit d’écrire ! Aussi fou que cela puisse paraître aujourd’hui, elles devaient alors se cacher pour leurs publications derrière le nom d’un homme quelconque ou prendre un pseudonyme. Et même lorsque l’inique interdiction disparût, l’écriture a continuée à être dominée par les tendances à la linéarité et à la logique propre au masculin.

Et voilà que soudainement, brusquement (du moins pour mon humble personne), on trouve ici l’écriture d’une femme qui se déploie telle qu’elle existe et pense réellement dans sa féminité. On tombe sur une pensée qui vous saute au visage, qui vous fait rêver, qui vous ennuie aussi parfois, mais toujours pour rebondir encore mieux et raviver d’avantage votre intérêt au passage suivant. Partout, les fils s’entrecroisent sans se perdre, ou enfin, peut-être qu’ils se perdent parfois, mais qui sait s’ils ne perdent rien pour attendre ? Après tout, on ne suit Mrs Dalloway que quelques heures et on ne la suit que dans la mesure où on y parvient vraiment.

Le tout m’a complètement enchanté, amusé et séduit. Je me suis senti comme en conversation avec une jolie femme intelligente, piquante d’imagination, d’ironie et d’espièglerie qui ne me laisse pas le temps d’en placer une.

Oui ! Je t’écoute ma chère ! Oui ! Je t’écoute !

Mes yeux, pétillants aux rythmes des charmants feux d’artifices de ton esprit ne te le prouvent-ils pas amplement ?

Mrs Dalloway, Virginia Woolf
Le Livre de Poche

L’auteure :
Virginia Woolf (1882 Londres-1941 Rodmell)


Categories: Classique, Passion

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter