Chaque matin, en arrivant sur votre lieu de travail, vous débarquez sur un véritable champ de mines émotionnel. Ce ne sont pas seulement le supérieur ou les collègues qui mobilisent toute votre vigilance, mais aussi les clients, les vendeurs, le personnel de service et même la caissière du self. Tous arrivent chaque jour avec leur lot de problèmes, d’inquiétudes, d’ambitions, d’agacement et de ressentiments – comme chacun d’entre nous. Et pourtant il nous faut continuer à travailler avec des gens et à composer avec leurs émotions… et les nôtres, bien entendu.

Qui n’a pas déjà croisé le type de collègue qui garde ses émotions pour lui, totalement refoulées. Dans les moments de réussite, il reste calme et distant, pour devenir froidement détaché dans les moments de crise. De telles personnes peuvent se montrer très rigides sur les procédures et méthodes de travail, ce qui rend la collaboration avec eux parfois difficile. A l’autre extrémité du spectre, se trouve le collègue tout simplement incapable de garder ses émotions pour lui : joie, frustration, réussite ou désespoir – tout doit sortir. A la longue, cela peut se révéler épuisant (et bruyant !).

Peu importe le niveau d’instruction, la richesse et la variété de l’expérience dans la vie et au travail, ou même le quotient intellectuel (QI), rien de tout cela ne révèlera si vous êtes ou non doté d’intelligence émotionnelle. Vous pouvez en voir des exemples flagrants chaque jour. Des individus brillants, qui alignent les succès, n’ont aucun don relationnel, alors que des personnes moins favorisées montrent une empathie naturelle. Et cette chose qui paraît manquer cruellement à certains est bien plus que le simple charme ou le charisme.

Si l’on en croit les psychologues, l’intelligence émotionnelle est une combinaison d’aptitudes. Une bonne connaissance de soi et une grande autonomie sont les traits caractéristiques des personnes dotées d’une bonne IE. La conscience sociale et la gestion relationnelle sont liées à la capacité de ces personnes à interagir avec les autres. Bien entendu, certains individus sont plus naturellement enclins à l’intelligence émotionnelle que d’autres. Toutefois, vous pouvez améliorer votre IE : en accordant plus d’attention à vos émotions et comportements, et en apprenant à les maîtriser, en comprenant ce qui motive les autres et en travaillant à améliorer vos relations avec eux.

Les 50 quiz inclus dans ce livre ont été conçus pour permettre de mieux se connaître et de mieux appréhender les relations avec les autres (famille, collègues, amis, relations). Vous serez étonné de découvrir votre propre niveau d’intelligence émotionnelle. Et si certains résultats vous déçoivent, vous saurez sur quels points concentrer vos efforts.

Amusez-vous à devenir émotionnellement plus intelligent !

Mon quotient émotionnel, Thomas J. Craughwell
Editions de la Martinière

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter