Wouaw ! Quelle lecture !

L’histoire se déroule aux Etats-Unis, où tout semble possible. Au départ, l’auteure nous livre des tranches de vie de plusieurs personnages qui semblent sans relation entre eux. Elle utilise la narration à la 3ème personne. elle revient  à la 1ère personne dans la peau de Lua petite fille,  et l’on comprend que deux des personnages décrits au début du roman sont en fait ses parents.

Lua est une fillette très débrouillarde. Pour gagner de l’argent, toute jeune déjà, elle loue ses baskets dans la cour de l’école pendant 5 ou 10 minutes moyennant de l’argent, des images…

Puis elle grandit et se lie d’amitié avec son voisin Eddy, un personnage bien particulier, lui aussi. Ses parents la laisse faire…
Mais un jour son père apporte à la maison une boite qui contient une araignée qui s’échappe.  Lua, qui a une peur panique des araignées, s’imagine qu’elle s’est réfugiée dans sa tête et qu’elle y grandit….

Plus tard, à 16ans, elle a perdu tous ses amis et se sent abandonnée par Dieu.

Le ton est léger par moments mais reste puissant, le langage est souvent cru et heurtant. A la lecture du roman j’ai eu l’impression d’être plongée dans une atmosphère à la Stieg Larsson. Mais Cécile Coulon aborde des questions profondes, notamment une réflexion par rapport à la foi qui ne laisse pas indifférente.

J’ai grande hâte de lire d’autres romans de sa plume !

Méfiez-vous des enfants sages, Cécile Coulon
Viviane Hamy

L’auteure :
Cécile Coulon est née en 1990 à Clermont-Ferrand

Categories: Roman

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter