Entre l’incipit d’Aden Arabie de Paul Nizan «J’avais vingt ans. Je ne laisserai personne dire que c’est le plus bel âge de la vie.» et le «… je ne croyais pas que dix-neuf ans était le plus bel âge de la vie ; mais la vie me montrait qu’il y avait aussi de belles personnes.» de Michel Onfray réside toute la différence du hic et nunc des hédonistes prenant le contre-pied des nouveaux romantiques désabusés.
L’hédonisme (du grec hêdonê : plaisir) érige en règles de vie la recherche du plaisir et l’éviction du déplaisir.
Le Manifeste hédoniste inaugure la nouvelle collection « Manifeste » lancée par les éditions « Autrement ». L’idée est de demander à une personnalité d’exprimer ses valeurs ou son engagement par un texte liminaire puis de les illustrer par les contributions de personnes d’horizons divers qui ont suscité ces valeurs ou cet engagement.
La première de couverture, la mise en pages originale, l’iconographie soignée contribuent d’emblée au plaisir du lecteur.
Un tiers de l’ouvrage est consacré à un abrégé hédoniste où Michel Onfray décline sa vision de l’hédonisme à travers la métaphysique, la psychologie, l’éthique, l’esthétique, l’érotique, la bioéthique et la politique. Foin de l’au-delà ou des arrière-mondes, Michel Onfray déconstruit deux millénaires de civilisation judéo-chrétienne pour substituer l’immanent au transcendant. Sa méthodologie se veut aussi basée sur la pragmatique : l’étude d’une œuvre ne se suffit pas à elle-même car il faut l’intégrer dans son contexte historique, social et politique ainsi que dans la biographie de son auteur. Ainsi le père putatif de la psychanalyse n’en est a priori pas le géniteur. Non content de cette approche théorique où il fait cependant l’apologie de la pratique existentielle de l’hédonisme ; Michel Onfray invite dans la seconde partie de son ouvrage des fervents défenseurs de l’hédonisme : aventurier (Titouan Lamazou), philosophe (Misrahi), auteur (Ingrid Astier), photographe (Bettina Rheims), humoriste (Guy Bedos) entre autres … Après les avoir présentés dans leurs contextes, il leur laisse la plume voire l’objectif, le pinceau ou la scène afin qu’ils puissent s’exprimer et convaincre le lecteur.
Quant à Michel Onfray, rappelons que ce professeur de philosophie, démissionnaire de l’Education Nationale, a fondé successivement dans sa Normandie natale l’Université Populaire de Caen en 2002 puis l’Université Populaire du Goût à Argentan en 2006. Son éditeur, Jean-Paul Enthoven, invité dans la seconde partie de l’ouvrage, nous apprend que son hédoniste d’ami vit de manière monacale, que son athéisme affiché et sa quête d’absolu n’empêchent pas ce matérialiste de croire à un idéal.
Ainsi les contributions de la seconde partie intègrent Michel Onfray dans son roman personnel et permettent au lecteur de mieux connaître le philosophe.

Manifeste hédoniste, Michel Onfray
Editions Autrement

L’auteur :
Michel Onfray, né en 1959 à Argentan est docteur en philosophie.



About Vincent Stoffel

Liseur occasionnel Ami d'Hervé

2 réponses actuellement.

  1. Hervé Weill dit :

    Coquille corrigée, merci.

  2. Mario dit :

    Docteur en philosophie, non pas en psychologie, siouplaît !

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter