Voici donc le premier roman publié en France de cet auteur américain fils, de l’illustre Jonathan Kellerman. Peut-on dire qu’il y a un gêne du thriller ? A voir…
Un propriétaire de galerie d’art, Ethan Muller, découvre une quantité colossale de dessins disséminés dans des cartons et identifiés rapidement de grande valeur. L’auteur disparu, Ethan va dans un premier temps s’approprier l’œuvre pour l’exposer, puis partir à la recherche de l’auteur, suite aux révélations d’un flic malade à la retraite.
Le livre est identifié comme un thriller, je pense qu’il a à peine droit au titre de policier. Il faut bien avouer qu’il ne se passe pas grand chose, si on oublie les descriptions de la vie de marchand d’art et la vie privée du héros. Il y a des pages et des pages sans intérêt avec des dialogues à la limite du ridicule. Ce roman pourrait faire 150 pages de moins, sans problème.
Il y a cependant certains passages que j’ai aimé. Quelques chapitres intitulés « Interludes » expliquent l’ascension de la famille Muller depuis la fin du XIXe siècle jusqu’à nos jours. C’est intéressant et prenant, décrivant les personnages et les situations en profondeur. C’est le réel intérêt du livre et qui va nous donner la clé de l’histoire, qui est d’ailleurs très originale.
Malheureusement tout est noyé dans cette enquête menée par ce galeriste, ce qui est à la limite du crédible. Et que de bla-bla pour en arriver à bout.

Je ne crois pas que les amateurs de thriller pourront trouver leur compte dans cette histoire. Si vous voulez connaître les coulisses des riches galeries d’art de New-York et ceux qui les fréquentent, vous serez sans doute intéressés, mais si c’est pour le grand frisson vous risquez d’être déçus.

Les visages, Jesse Kellerman
Points
Grand prix des lectrices ELLE 2010

L’auteur :
Jesse Kellerman est né en 1978 à Los Angeles


Categories: Policier

4 réponses actuellement.

  1. carine leconte dit :

    Tout à fait d’accord.

  2. Aliénor dit :

    Ce livre est sur ma LAL depuis longtemps mais je crois qu’il va en sortir. Merci de m’aider à l’alléger !
    Aliénor recently posted..Nous trois, de Jean EchenozMy ComLuv Profile

  3. Valérie dit :

    Ce fut mon coup de coeur polar 2010 mais sans doute justement parce que ce n’est pas un polar!
    C’est un beau roman sur les secrets de famille.
    Valérie recently posted..Le bleu est une couleur chaude de Julie MarohMy ComLuv Profile

    • Beatrice dit :

      Réponse à Hervé :

      Pour ma part j’ai vraiment adoré ce roman, dont les facettes sont multiples puisqu’il explore le milieu de l’art à New York (avec beaucoup d’humour et un certain cynisme), décrit une généalogie familiale intéressante, le tout au fil d’une enquête passionnante.
      Et le tout bien écrit, par un auteur qui ne se prend pas au sérieux et s’adresse directement au lecteur avec un certain recul. Ca fait bien longtemps que je n’ai pas lu un thriller aussi bien construit. Effectivement il faut s’intéresser au milieu de l’art, mais je pense qu’un roman à suspense n’est jamais aussi passionnant que lorsqu’il s’appuie sur un contexte, un milieu, une société ou un pays que l’on découvre à l’occasion de l’enquête.

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter