Lina, une jeune strasbourgeoise, décide de s’envoler vers la Chine, afin de poursuivre des études. A peine arrivée à l’aéroport, elle est contactée par Thomas, membre d’une ONG, qui lui demande son aide. Il a reçu un coup de fil anonyme provenant du petit village de Mou Di, dénonçant des disparitions de petites filles. Lina se laisse convaincre, et décide de rejoindre le village et son monastère afin d’y recueillir des renseignements.

En Chine la politique de l’enfant unique est en place et la pression sur les mères est terrible, entre celles « capables » de faire des garçons et celles qui n’y « arrivent » pas. Ce sont les filles qui en payent le prix fort. Celles qui sont dans le village, qu’on a bien voulu garder, ne sont pas déclarées, et sont en sursis en attendant l’éventuelle naissance d’un petit frère.
Le récit alterne deux périodes : 1991 et 2013. Une mère, enceinte de surcroît, fait tout pour retrouver sa fille de 6 ans, qui a disparu subitement. Dans les petits villages, tout le monde se connait mais personne ne parle… Qu’arrive-t’il donc à toutes ces gamines ?
On découvre les mêmes protagonistes dans les deux époques, comprenant au fur et à mesure leur histoire. C’est intéressant car on se rend compte avant Lina à qui elle a affaire, nous donnant un coup d’avance sur elle pendant une bonne partie du livre.
Les personnages féminins (femmes et fillettes) sont très forts, courageux et opiniâtres, dans la gentillesse comme dans la méchanceté. Elles sont bien malmenées (c’est un euphémisme), mais cela n’entrave en aucun cas leur détermination.

Ce thriller est aussi une découverte de la Chine, de son quotidien et de ses traditions. Le roman est très documenté (l’auteur a passé un mois dans le pays), tout à fait dépaysant et nous fait découvrir un pan de l’Histoire du pays, confronté à la régulation de la population.
Fait de chapitres courts, le roman est nerveux. On a envie de tourner les pages au plus vite afin d’en savoir plus, pris que nous sommes par le suspense. Violence, meurtres, sexe, tous les ingrédients sont réunis pour nous frissonner, dans ce pays si méconnu de nous.
Et il en va ainsi jusqu’au final qu’on oublie pas de si tôt…

Les petites filles, Julie Ewa
Albin Michel

Categories: Thriller

1 réponse actuellement.

  1. confordomo dit :

    Merci pour le partage ! Intéressant, c’est tout ce que je peux dire de ce livre même si je ne l’ai pas encore lu. Disparitions de petites filles et la politique de l’enfant unique, une femme qui a des enfants et qui est passionnée de la lecture de roman ne peut pas passer à côté d’un tel bouquin.

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter