A chaque nouvelle parution, Roger Jon Ellory s’impose un peu plus comme l’un des maitres du thriller mondial. Après « Seul le silence » et « Vendetta », son troisième roman était attendu par de nombreux lecteurs (dont moi !) avec grande  impatience. L’épaisseur du livre (près de 700 pages) me faisait déjà saliver, mais évidement encore fallait-il que l’histoire en vaille la peine, la qualité de l’écriture ne faisant quant à elle aucun doute.
Alors ? Je ne vais pas en faire de trop pour ne pas verser dans la groupie de base qui s’extasie pour un rien. Donc, tout en sobriété je vous annonce que c’est carrément génial !
Après les pérégrinations des personnages dans les deux premiers romans, l’histoire se déroule principalement à Washington. Les flics vont faire le rapprochement entre une série de meurtres et se lancer sur la piste d’un tueur. Et là, je vous entends penser : « ouais bon, super original… », d’un air blasé. Détrompez-vous, c’est bien plus qu’une enquête classique sur un serial-killer, mais bien entendu je n’en dirai pas plus sur le déroulement de l’histoire.
Simplement, les investigations vont nous permettre de découvrir quelques uns des pires secrets de l’histoire des États-Unis au travers de la CIA et de leur manière de jeter leur dévolu sur les « petites nations » pour la puissance et l’argent. C’est très bien documenté et ça fait froid dans le dos.

Comme dans les deux premiers livres la psychologie et le passé des personnages sont très détaillés. J’aime beaucoup le temps que prend l’auteur pour expliquer l’état d’esprit et les états d’âme de chaque protagoniste, quel que soit son rôle et son importance.
L’enquête est difficile car rien ne colle dans ce que trouvent les flics dans un premier temps. Leurs supérieurs mettent une pression continue, le FBI n’est évidement jamais loin, siégeant dans la capitale américaine.
Les faux-semblants et les fausses pistes émaillent cet excellent polar sans que jamais il ne tombe dans l’irrationnel ou le fantasque. Du sacré bon boulot.

Les anonymes, R.J. Ellory

L’auteur :

R.J. Ellory est né en 1965 à Birmingham, Angleterre.

Categories: Thriller

4 réponses actuellement.

  1. anne dit :

    après avoir lu ce livre, toutes les illusions sur la nature humaine tombent.

  2. Aliénor dit :

    J’ai adoré « Seul le silence », « Vendetta » est dans ma PAL…et après avoir lu votre billet, « Les anonymes va bientôt l’y rejoindre !
    Aliénor recently posted..Nous trois, de Jean EchenozMy ComLuv Profile

  3. [...] : « Enquête sur la disparition d’Emilie Brunet » – Ellory R.J. : « Les anonymes » – Mankell Henning : « L’homme inquiet » – Nesbo Jo : « Le [...]

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter