Je vous propose de découvrir un album de BD tout à fait remarquable. Il raconte l’histoire d’un jeune Alsacien de 17 ans, engagé en 1944 dans la Waffen SS.
L’histoire commence soixante-dix ans plus tard, en 2009. Marcel Grob est convoqué chez un juge d’instruction qui cherche à savoir s’il était volontaire ou non. Parti en Allemagne pour éviter que sa famille ne soit déportée (c’était le chantage que les Alsaciens et Mosellans subissaient, dans une région non pas occupée mais annexée), il sera formé comme un SS (dont le fameux tatouage du groupe sanguin), même s’ils jouissaient de peu de considération vis-à-vis de leurs pairs allemands.
Grâce à ses capacités de footballeur (sic !), il sera muté dans une unité du génie pour construire des ponts. On anticipe la retraite.
Son unité est déployée en Europe de l’ouest, en Italie, afin de combattre les partisans qui harcelaient les troupe allemandes. Il va participer avec la 16e division SS Reichführer au massacre de Marzabotto (proche de Bologne). Comme à Oradour-sur-Glane, les SS tueront tous les habitants civils.

C’est un épisode douloureux qui est évoqué ici, celui des Alsaciens qui ont été combattants dans l’armée allemande et plus particulièrement dans la Waffen SS. Marcel Grob dans son face à face avec le juge d’instruction explique qu’il a été envoyé là-bas malgré lui, le juge lui opposant son livret militaire SS.
Le récit est basé sur une histoire vraie (le grand-oncle de Philippe Collin était l’un de ces Malgré-nous). Si certains ont été volontaires, beaucoup d’autres ont été enrôlés de force. Qui a participé aux massacres de population ? Pouvais-t-on éviter d’y prendre part sans représailles ? De quelle manière ?

Coupable ou pas ? Bien difficile d’avoir une opinion tranchée, on est toujours entre le récit de Grob et les questions du juge d’instruction. Chaque homme a eu une histoire différente, que les auteurs tentent de remettre dans le contexte de l’époque. Avec toujours cette même question quand il s’agit d’événements tragiques : et nous, qu’aurions-nous fait ?

Les planches nous plongent au cœur de cette période, en noir et blanc pour 1944 et en couleurs pour les dialogues entre Marcel et le juge.

A la fin de l’album on trouvera quelques pages qui expliquent le statut des Alsaciens et des Mosellans pendant la guerre, le fonctionnement des différents corps d’armée (SS, Waffen SS, Wehrmacht) et la tragédie de Marzabotto.

Le voyage de Marcel Grob, Philippe Collin et Sébastien Goethals
Futuropolis -  192 pages

Categories: BD, Guerre, Historique

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter