Après la poésie dans Neige, c’est le thème de la musique que Maxence Fermine exploite dans son second roman, ce magnifique Violon noir. Il le fait à travers la rencontre d’un grand violoniste, Johannes Karelsky, et du meilleur luthier d’Italie, Erasmus. Tous deux sont unis par l’amour de la musique, mais également par une certaine capacité au rêve. De plus, le même songe d’une femme les hante, nuit après nuit. Par petites touches narratives, que j’aimerais parfois voir plus étoffées, l’auteur égrène les notes de l’histoire de ces deux personnages jusqu’à la mélodie finale, mortelle et presque discordante *.

C’est avec plaisir que j’ai retrouvé la poésie de l’écriture de Maxence Fermine, que j’avais tant appréciée dans Neige. J’ai d’ailleurs souvent repensé à ce texte grâce à plusieurs éléments communs aux deux romans, comme la révélation artistique (la scène est particulièrement belle et émouvante dans Le violon noir : l’auteur s’y est davantage attardé, ce qui m’a permis de me laisser envahir par cette émotion musicale et  par cette complicité entre les deux musiciens), la rencontre avec une femme exceptionnelle, puis avec un être mystérieux et énigmatique, la confrontation entre le rêve et la réalité (un des motifs principaux de ce roman, traité avec talent, à défaut d’originalité), l’amour, la perte, le poids du passé, notamment. Cette similitude structurelle entre les deux romans, contrairement à ce que je pouvais craindre, ne m’a pas déplu du tout, car, malgré ces rapprochements, l’auteur a su démarquer Le violon noir de son premier roman par le dénouement et les idées véhiculées, par exemple.

Une superbe fable musicale que je vous conseille de découvrir, que vous ayez lu Neige ou non.

* Lorsque j’utilise le terme « discordant » ici, c’est du point de vue des personnages et de leurs actions, non du point de vue de la qualité du texte qui est tout à fait réussi, du début à la fin.

Le violon noir, Maxence Fermine
Arléa

L’auteur :
Maxence Fermine, né le 17 mars 1968 à Albertville, est un écrivain français.


Categories: Art, Passion

About Amandine

Étudiante en littérature, lectrice passionnée et correctrice à mes heures "perdues". Mon blog personnel : http://minoualu.blogspot.com/

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter