Après son best-seller Autobiographie d’une courgette, Gilles Paris présente son nouveau roman, Le vertige des falaises. Il y traite deux thèmes chers à son cœur, l’enfance et l’abandon, mais se détache de son habituel personnage de petit garçon en choisissant de faire d’une jeune fille de quatorze ans, Marnie, son protagoniste.

Cette adolescente est âgée « à la fois de quatorze ans et de cent ans » selon ses propres mots, c’est une enfant encore mais qui grandit très vite; curieuse de nature, elle écoute des conversations et voit des choses qu’elle ne devrait pas à son âge.

Au sein de sa famille, les Mortemer, à la fois transparente et opaque comme la maison faite de verre et d’acier dans laquelle elle vit, les univers d’Agatha Christie et d’Hitchcock se rencontrent dans grand puzzle que le lecteur reconstitue au fil des pages; il faut attendre d’y avoir ajouté la dernière pièce pour connaître le fin mot de l’histoire.


You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter