C’est avec la plus grande curiosité que j’ai entamé la lecture de ce bouquin.
Car avant d’avoir entendu parler du livre, j’avais eu vent de l’auteure. Et là vous me dites qu’il n’y a rien de très original, quand on lit du Hugo, on en a déjà entendu parlé aussi. Exact, sagace lecteur (trice), seulement Victor n’avait pas de page Facebook alors que Cécile oui.
J’ai pu donc voir de quel bois elle se chauffe et me rendre compte que du coté de Clermont-Ferrand on produit autre chose que du pneu et du rugby. J’ai une voiture et j’aime l’ASM, donc pas la peine d’envoyer de mails d’insultes.

Dans une société totalitaire dirigée par le Grand, la population se rue dans les stades afin d’entendre des lectures publiques. Un Liseur, formé pour aménager des effets capables de mettre la foule en transe, se charge de raconter les histoires formatées de Terreur, Frisson, Chagrin…
Pour contenir la foule déchaînée dans ces Manifestation à Haut Risque, les agents de sécurité du Service National font bonne garde. 1075 est l’un de d’entre eux, la quintessence même de ce que la société peut produire de mieux : puissant, motivé, craint et analphabète. En effet pour exercer ce métier prestigieux il ne faut pas savoir lire et être issu de la campagne profonde. Dorlotées et choyées, ces troupes d’élite sont pour autant très surveillées de partout par des batteries de caméras.
Tout bourrin qu’il semble être, un accident de travail va modifier la vision de l’univers de 1075.

L’exercice est difficile, les références sont nombreuses. Où ailleurs on brime les foules ou on brûle les livres, ici on en produit pour abêtir.
Si je ne suis pas un adepte de romans de science-fiction, je dois bien admettre que celui-ci est plutôt bien fait dans la critique d’une société dirigée par des incultes (mais non, ça ne peut pas exister…) et ou les foules sont abruties par des programmes bas de gamme (là encore est-ce possible…?) dans des stades (de foot j’imagine, pas de rugby bien entendu).
L’auteure a un réel talent d’écriture et sait nous emmener dans son univers avec un style efficace et riche.
Il faut absolument arrêter de la bassiner avec son âge. Déjà on ne parle jamais de celui d’une femme et ensuite on sait qu’aux âmes bien nées…

Le rire du grand blessé, Cécile Coulon
Viviane Hamy

L’auteure :
Cécile Coulon est née en… (ah ben du coup je ne peux rien mettre) à Clermont-Ferrand

Categories: Roman

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter