Le « puits de la perversion » est le troisième roman de Michel, le plus dur, le plus violent et le plus terrible.

Lire Vigneron, c’est prendre une grande claque en plein visage. Son écriture est sans concession, pas de happy-end, rien de tout cela, c’est dur et impitoyable comme peut l’être la vie quelquefois.

Ce roman traite des crimes les plus abjects que l’on connaisse, la pédophilie et les crimes sexuels.

De plus c’est une écriture sous trois angles différents, le monstre pédophile,le père incestueux complice du premier et le journal intime de la petite victime…

Ce sont ses trois visions de l’histoire qui la rende si dure, si sordide, comme le dit si bien Fabien Hérisson, spécialiste du polar : « En refermant Le Puits de la perversion, on pourrait presque jurer avoir lu du Sartre. Michel Vigneron réussit à nous donner la nausée et l’impression d’avoir les mains sales. »

Surtout que Michel Vigneron nous prépare dés le départ, expliquant qu’il a croisé dans sa carrière ce genre d’enquêtes, qu’il a épluché toutes sortes de procédures sur le viol et l’inceste, ce qui fait que l’atmosphère qu’il nous retranscrit dans ce roman est d’un réalisme oppressant. Une véritable descente aux enfers dans le cerveau d’un monstre pervers, une écriture violente, réaliste, sans concession. Chaque détail compte quel qu’en soit son degré d’horreur, mais sans pour autant sombrer dans le voyeurisme ou dans le glauque,. C’est là tout l’art de l’écriture de Michel. Rester « borderline » avec un savoir faire déjà croisé dans ses romans précédents.

On retrouve, comme à l’habitude dans l’écriture de Michel, le flic désabusé, avec ses travers, ses qualités. Pas de super-héros chez Vigneron, juste des hommes avec leurs faiblesses, leurs coups de gueule, la vie quoi…
N’hésitez surtout pas à lire ce livre, même si l’on en sort pas indemne, mais c’est bien ce que l’on cherche en lisant du polar ou du roman noir, non ?

Le puits de la perversion, Michel Vigneron
Éditions Ravet-Anceau

L’auteur :

Michel Vigneron est entré dans la police nationale en 1995 comme gardien de la paix. Fin 2001, il travaille à la police des frontières de Calais. Après avoir réussi le concours de lieutenant, il est affecté au commissariat de Boulogne-sur-Mer comme chef de secteur pendant deux ans. Depuis maintenant un an, il vit en Guyane où il dirige une équipe de 80 policiers.



Categories: Policier

About l-aligator

Amateur de polar et Roman noir, webmaster du blog des amis de San-Antonio

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter