Impossible de faire l’impasse sur ce livre qui a rendu assimilable les grands courants philosophiques.

Il ne fallait pas moins de 600 pages pour exposer les idées et pensées qui ont influencé les sociétés au fil du temps :

« Comment le monde a-t-il été créé ?

Y a-t-il une volonté, un sens derrière ce qui arrive ?

Comment faut-il vivre ? ».

Sophie [du grec sophia, la sagesse] 15 ans, guidée par Alberto son professeur, embarque le lecteur dans une aventure retraçant « les mythes antiques, Socrate, Platon, le Moyen Age, la Renaissance, l’époque contemporaine, de Hegel à Marx en passant par Darwin et Freud ». Grâce à leurs échanges intergénérationnels, on s’interroge à nouveau et on affûte son point de vue.

Ce roman est construit comme des poupées russes : des réflexions qu’on replace dans d’autres approches toujours plus argumentées suivant les époques. De la vision micro de l’individu, à celle macro de l’univers et ses poussières d’étoiles.

« La seule qualité requise pour devenir un bon philosophe est de s’étonner » car cela réveille l’imaginaire et la créativité qui engendrent « toujours une solution » ou une explication. Seul le temps pourra démontrer sa réelle pertinence, qui le cas échéant sera réajusté.

Le monde de Sophie

Editions Seuil

L’auteur : Jostein Gaarder est né en 1952 à Oslo.

Categories: Philosophie

1 réponse actuellement.

  1. Christophe dit :

    Indéniablement un livre incontournable !

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter