Désirée Wallin est une jeune veuve qui vit désormais sans but, plutôt dépitée que franchement triste du décès de son mari. Benny Söderström est un paysan qui vit seul (avec ses vaches) dans sa ferme depuis la mort de sa mère. La seule chose que ces deux personnes ont en commun, c’est leurs visites régulières au cimetière sur les tombes de leurs défunts respectifs, voisins de quartier, si j’ose dire.
C’est le style de la narration qui donne l’intérêt au livre. On passe à chaque changement de chapitre des pensées de Désirée à celles de Benny. Un excellent moyen de découvrir le mode de réflexion suivant qu’on soit un homme ou une femme, ce qui forcément va intéresser beaucoup de monde. Un petit exemple : alors que les deux protagonistes se méprisent dans les grandes largeurs en se croisant régulièrement au cimetière, d’un coup en se souriant, quelque chose va changer. Et pourquoi se sourient-ils ? Elle entend une réflexion drôle d’un enfant, et lui l’imagine en tenue sexy !
Voici donc le départ d’une histoire d’amour torride, et on va comprendre au travers de chacun, qu’il est difficile de vivre une aventure quand les différences sociales et culturelles sont quasiment opposées. Et aussi que les problèmes sont manifestement les mêmes en Suède qu’en France.
On prend un grand plaisir a comprendre l’origine des quiproquos, se promenant alternativement dans les réflexions de l’un et de l’autre. Les scènes sont bien construites et on rigole franchement aux déboires et aux maladresses de la citadine ou du campagnard. Le récit est aussi très romantique, ce qui ravira les amateurs d’histoires d’amour, sans que cela soit cul-cul la praline, bien au contraire !
Alors bien sûr on pourra toujours trouver le tout un peu cliché. N’empêche, sans le revendiquer ni être didactique, le roman nous livre aussi une réflexion sur la complexité des rapport entre femmes et hommes.

Le mec de la tombe d’à coté, Katarina Mazetti
Babel

L’auteur :
Katarina Mazetti, née en 1944 à Stockholm, est journaliste à la radio suédoise.



Categories: Passion

4 réponses actuellement.

  1. Christophe dit :

    J’ai aussi beaucoup aimé ce livre frais et truculent.

  2. Géraldine68 dit :

    Le compte-rendu n’est pas assez enthousiaste !
    OK, l’histoire déborde de clichés (l’agriculteur vieux garçon, l’urbaine céli-battante, même si elle est veuve)… mais quelle fraîcheur, quelle drôlerie ! C’est un roman passionnant à tous points de vue !

  3. [...] avons eu l’occasion d’interviewer Katarina Mazetti, la romancière auteure, entre autres, de Le mec de la tombe d’à coté. Elle a accepté avec gentillesse de répondre à quelques questions malgré une journée [...]

  4. Marie-Anne dit :

    Ah ah ah , ce livre je m’en souviendrais longtemps, on se prend à l’histoire!
    S’aimera, s’aimera pas, s’aimera, s’aimera pas ????

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter