La chose la plus difficile va être de parler de ce roman sans en dévoiler de trop, parce que franchement ce serait dommage. Alors je vais faire court.
Tout commence de façon tout ce qu’il y a de plus normale pour un thriller : un tueur en série sévit à New-York. Sa signature : des cartes postales envoyées aux futures victimes, avec en guise de décoration un cercueil et un message : la date de leur mort . L’agent spécial du FBI Will Piper est chargé de l’enquête. Will est proche de la retraite et attend celle-ci avec impatience. Il a été longtemps « le » spécialiste des tueurs en série mais il a été rétrogradé et se contente de faire ses heures. Pour l’affaire du « Tueur de l’Apocalypse » il va reprendre du service et être associé à une jeune recrue, Nancy Lipinski.
Et c’est à partir de là qu’il ne faut pas trop en dire !
Sachez quand même que vous allez voyager dans le temps, voir Winston Churchill et Harry Truman, vous balader sur l’ile de Wight en compagnie de moines du VIII ème siècle, fréquenter les casinos de Las Vegas et le désert du Nevada où les secrets de la planète sont bien gardés.
J’ai bien aimé la manière dont l’auteur prend son temps pour nous faire avancer dans l’histoire. On apprend au fur et à mesure ce qu’il se passe, mais sans être perdu dans le récit. Et le rythme de la narration s’accélère plus on approche d’une fin qui ne déçoit pas.
Les puristes du polar y trouveront peut-être à redire, mais c’est un mélange de thriller, à la fois moderne, médiéval et fantastique qui sort des sentiers battus.

Le livre des morts, Glenn Cooper

L’auteur :
Glenn Cooper né en 1953, est diplômé en archéologie et chercheur en biotechnologie


Categories: Thriller

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter