Darius, neuf ans, arrive en France avec son père et sa grande sœur afin d’améliorer leurs conditions de vie. La maman et le nouveau-né sont restés en Roumanie. Ils sont Roms et leur vie est difficile dans leur propre pays, comme dans d’autres d’ailleurs. L’espoir c’est l’Eldorado français où là tout ira mieux. Bien entendu, non seulement la vie n’y est pas plus facile mais le père va se faire agresser et Darius va disparaître de la circulation, seul en plein Paris. Cybèle, la sœur, va croiser la route de Lina qui ne restera pas insensible à la détresse de l’adolescente.
Lina était déjà l’héroïne de Les petites filles, précédent roman de Julie Ewa. On retrouve avec plaisir cette jeune fille courageuse, très à l’aise dans son siècle et à l’écoute des détresses de ce monde. Thomas, qui a changé de style de vie amoureux mais qui est toujours dans l’humanitaire recroise également sa route. Elle en aura besoin.

Pour son deuxième roman chez Albin Michel, Julie Ewa nous entraîne dans une histoire qui se déroule essentiellement en France, mais qui passe par la Roumanie et la Hongrie.
La particularité de ce roman noir à suspense est qu’il se déroule dans le milieu des Roms. On peut penser que le sujet est ardu, la population Rom n’est pas la plus aimée ni la plus simple à appréhender, ne nous voilons pas la face. Pour écrire ce roman, l’auteure a rencontré des Roms mais a aussi voyagé dans les pays qu’elle décrit. Disons-le tout de suite, elle a réussi à éviter les écueils qui forcément pouvaient se dresser devant elle, le principal étant de ne pas rendre un regard objectif sur ces gens. De fait, le roman nous distille au fil des pages ce qu’est qu’être un Rom. Et bien entendu c’est multiple et elle explique pourquoi, sans jugement et sans condamnation. Tout cela fondu dans l’intrigue, c’est très bien fait.

Il ne faudrait donc pas oublier que le livre est un thriller écrit de façon très nerveuse, avec des chapitres courts qui donnent envie d’attaquer le suivant. Les personnages sont bien travaillés, ils sont complexes et impliqués. Certaines parties sont vraiment noires quand on croise la route de nationalistes hongrois et de mafieux roms.

C’est une histoire rondement menée par une jeune auteure engagée dont la carrière ne fait que commencer, mais dont on entendra encore forcément parler.

Le gamin des ordures, Julie Ewa
Albin Michel

Categories: Suspense, Thriller

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter