Pas facile de faire un article quand on n’a pas aimé le livre…

A vrai dire je l’ai trouvé soporifique. Pour la défense de l’auteur, je ne suis pas client de ce genre de littérature, moi, je me positionne plus dans le roman noir, le polar, voire la SF, mais vu que j’ai gagné le livre ici, sur ce blog, je me devais d’avoir la politesse de le lire et d’en donner mon ressenti.

Je pense que l’auteur a fait une erreur. Conter l’histoire de deux enfants en 1976, les amours naissantes, les premiers émois, cela s’est déjà fait et a même été réussi. Il n’y a qu’à se rappeler les classiques de Marcel Pagnol par exemple. Mais écrire comme parle un môme de treize ans, sur un chapitre, ça passe, sur toute la durée du roman, cela fatigue. C’est surtout ça que j’ai trouvé ennuyeux, ce langage enfantin. Il est même des fois où l’on se demande si le garçon a treize ans, car c’est plus le langage d’un enfant de neuf, dix ans.

Il y a aussi un manque de trame, c’est assez plat. Une sorte de journal intime qui, sur cent cinquante pages va être répétitif, les journées se déroulant toutes plus ou moins de la même façon.

Non, il faut être honnête, malgré quelques, trop rares, répliques qui m’ont arraché un sourire, je n’ai vraiment pas aimé ce livre. On ne se sent pas absorbé par sa lecture. J’ai même mis du temps à le lire. Maintenant en aucun cas je ne dis que ce livre est nul, ce n’est pas un genre de roman que j’aime et il en faut pour tous les goûts. D’ailleurs, je serai assez curieux de lire un avis différent du mien, afin de voir quels sont les points positifs que je n’ai pas perçus dans ce livre.

Le dos crawlé

Editions Gallimard

L’auteur : Eric Fottorino est né en 1960. Il est journaliste et romancier.



Categories: Passion

About l-aligator

Amateur de polar et Roman noir, webmaster du blog des amis de San-Antonio

1 réponse actuellement.

  1. Hervé Weill dit :

    Ce n’est pas parce que ça a déjà été fait, qu’on peut qualifier « d’erreur » le fait d’écrire sur des amours adolescentes.
    Ceci dit, je suis absolument d’accord sur le langage enfantin du garçon de 13 ans. Pour moi ça a été un frein immédiat à la lecture, ce n’est pas crédible du tout.

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter