Le bloc, Jérôme Leroy

Ecrit par Beatrice Fauroux 2 Commentaires

Le Bloc est un roman de politique fiction (enfin on peut l’espérer) qui se passe au moment où un parti d’extrême droite dirigé par une femme arrive au pouvoir (on se demande bien à quoi il est fait allusion), parce que le gouvernement a besoin de lui pour calmer des émeutes dans les banlieues. A l’occasion de cette entrée au pouvoir après 30 ans de manipulations, bastons, élections de types plus ou moins médiocres, le parti doit redorer son blason et éliminer (physiquement) l’homme de main (Stanko) qui a fait toutes les basses besognes du mouvement depuis le début. Celui-ci se souvient de son ascension au sein du parti, avec la formation des gros bras (et de nombreuses allusions à son homosexualité), les bagarres (avec réflexions racistes, mépris des journalistes, des bobos, etc.). Il raconte aussi sa longue amitié avec un intellectuel cadre du parti – et mari de sa dirigeante – qui le lâche aujourd’hui pour se refaire une pseudo-virginité.

Disons-le franchement : pour qui tenterait de trouver un seul bon sentiment dans ce roman, ne cherchez pas : tout le monde est méchant, manipulateur, cynique, brutal, méprisant (et prétentieux pour ce qui est d’Antoine) y compris pour l’électorat du parti constitué par la classe ouvrière. Ce livre qui tient quasiment du documentaire à l’intérieur d’un parti violent, raciste et visiblement sans morale donne carrément la nausée et on se demande si l’auteur n’éprouve pas une forme de délectation pour la violence et les propos indignes de ses personnages. A lire si on veut s’informer sur le fonctionnement de tels partis, ou si fait partie des hésitants, on sera dégoûté définitivement de toute dérive extrémiste. Mais si on est déjà extrémiste… il est fort à parier qu’on le restera, hélas.

Le bloc, Jérôme Leroy
Gallimard

L’auteur :
Jérôme Leroy est né en 1964 à Rouen



Categories: Société

2 réponses actuellement.

  1. [...] Et aussi pourquoi il s’est livré à la police. Il y a beaucoup de similitudes avec « Le Bloc » de Jérôme Leroy dans la dénonciation et les dérives de l’extrême droite, et de son [...]

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter