Lyon, une série de meurtres atroces sont perpétrés dans la capitale rhodanienne. La police est sur les dents. L’enquête est confiée à Massimo Zanetti, capitaine de police à la criminelle. Enquête qui s’avère complexe, parsemée d’énigmes et d’étranges indices laissés par le tueur sur les corps décomposés et mutilés de ses victimes. Satanisme, magie noire, tortures sexuelles et mentales… La traque du psychopathe mènera le policier jusqu’aux portes de la folie. Accompagné de Julie Martin, la responsable de l’institut médico-légal de Lyon, dont il est toujours amoureux, et de toute son équipe d’investigation, le capitaine Zanetti va mener la chasse et nous emmener jusqu’à un des lieux les plus mystérieux de la cité lyonnaise : les catacombes.

L’ Ange du mal est le premier livre écrit par Gilles Caillot. Il est paru en 2007 aux Éditions du Polar. Il ne fait pas dans la dentelle, Caillot a le sens du détail, surtout si le détail est morbide…

J’entends par là que les autopsies réalisées par Julie Martin, médecin légiste de son état dans ce livre, vous seront minutieusement décrites, tout comme les tortures infligées aux victimes.

Mais c’est dans ce sens du détail que Gilles Caillot trouve son style, entre Cornwell et sa fameuse Kay Scarpetta, et Thomas Harris avec Hannibal Lecter.
Si vous aimez la médecine légale et les psychopathes, vous devriez apprécier sa lecture, et tout comme moi, vous vous empresserez d’acheter la suite des aventures de Zanetti dans Réminiscence. Et tant que vous y êtes, procurez-vous Lignes de sang. Mais comme tout amateur de polar, la chose qui intéresse le plus est de savoir si le suspense, la surprise, l’intrigue sont bien ficelées.

Je dois vous avouer que oui, et ce, sans aucune complaisance, car nul ne peut s’attendre à ce que l’esprit tordu de Gilles a concocté.

Caillot fait parti de cette nouvelle lignée d’écrivain, qui ont eu leur adolescence bercée par les Freddy Kruegger, Hannibal Lecter, Candyman et autres tueurs qui avaient le goût du « grand guignol ». Dans cette lignée, Gilles Caillot y tient bonne place, loin des petits romans gores qui furent publiés il y a quelques années au Fleuve Noir. Nous sommes ici dans du polar pour amateurs éclairés, d’un point de vue de description des scènes de meurtres et de tortures par exemple mais il y a derrière une véritable écriture, une histoire avec ses tenants et ses aboutissants.
  • L’auteur :
    Gilles Caillot est né en 1967 à Lyon



Categories: Thriller

About l-aligator

Amateur de polar et Roman noir, webmaster du blog des amis de San-Antonio

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter