Voilà un polar en marge de ce que l’on a l’habitude de lire. Nous ne sommes pas dans l’écriture classique mais plus dans le polar fantastique, puisque la narratrice du polar n’est autre que Clarisse, et Clarisse est morte…

Dès les premières lignes du livre de Fabio M Mitchelli, j’ai eu une grande pensée pour David Lynch. J’ai parlé avec Fabio et c’est un fan absolu de l’univers de Lynch, ce livre étant un hommage plus ou moins appuyé avec tous les clins d’œil à cet immense réalisateur.

Si je puis me permettre, la nouvelle est cadrée à la Lynch, comme si l’on cherchait à savoir qui a tué Laura Palmer.

C’est une écriture à la première personne : le « cadavre » nous parle, nous explique et au fur et à mesure va nous raconter sa vie. Et surtout la fin de celle ci. Là j’ai pensé à une vidéo qui commence à être connue dans la profession : le « Thanatorama » (www.thanatorama.com). Sauf que plutôt que de faire dans le documentaire funéraire, Fabio fait dans la fiction « investigation médecine légale ».
Si j’ai été légèrement désarçonné pendant les trois premières pages, cela n’a pas duré, et j’ai dévoré d’une traite. Vous allez me dire que la chose est facile puisque La verticale du fou est une nouvelle. En effet tout juste 77 pages…
La nouvelle est un genre que l’on lit trop peu et cela est bien dommage, car  je qualifie ce genre littéraire  « laboratoire ». En effet, c’est grâce à la nouvelle que des gens s’essaient à l’écriture, que d’autres écrivains reconnus, s’essaient eux, à des genres plus intimistes comme la SF, le gore ou l’érotisme.

De plus c’est un exercice assez périlleux, puisqu’il faut capter le lectorat, le retenir et lui conter en très peu de pages une histoire. On se doit donc de travailler avec le minimum sans perdre la quintessence de l’histoire, de l’intrigue et du dénouement.
Fabio a réussi sans aucun problème l’exercice. Dans cette nouvelle, il croise et tisse trois destins, qui s’enchevêtrent au fur et à mesure, pour nous délivrer leurs secrets qui les hantent et les tourmentent.

La verticale du fou, Fabio M. Mitchelli
Éditions Ex Aequo

L’auteur : Fabio M. Mitchelli est né en 1973 à Vienne (Isère). Il intègre une école de jazz en 1997 à Lyon et sera intermittent du spectacle pendant près de huit ans. Après s’être complètement détourné de la scène musicale en 2005, il se consacre aujourd’hui à l’écriture de thrillers fantastiques.

Categories: Thriller

About l-aligator

Amateur de polar et Roman noir, webmaster du blog des amis de San-Antonio

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter