C’est difficile d’entrer dans une librairie et de demander ce bouquin par son titre, comme ça, à brûle-pourpoint, ça risque de fâcher le libraire, parce qu’un titre pareil est une véritable agression, il faut bien le reconnaître. Ça sonne comme une gifle, c’est fort, c’est violent.

Et pourtant…

Au fil des pages, ce fils de pute devient de plus en plus attachant, doux, agréable à côtoyer. Parce qu’en vérité, cette insulte n’est en pas une, elle est un simple constat, une réalité à laquelle l’auteur fait face avec lucidité et intelligence. Cette intelligence surprenante et rebelle qui m’avait déjà heurté de plein fouet lors de la lecture de La traite des fous dont Fils de pute est la suite.

Je redoute d’ailleurs toujours un peu les suites. J’ai tort. Cette fois-ci en tout cas, c’est évident. Bruno Jetté y est follement drôle, ou drôlement fou. Décidément cet artiste peintre a bien fait de se pencher sur la littérature.

Il raconte ici une partie de son chemin avec une serveuse accostée directement sur son lieu de travail, leur vie commune, leur rupture. Mais aussi sa propre enfance : une maman prostituée donc, qui l’aura laissé à un orphelinat religieux où il aura été initié entre autres à l’art du poker et du Black-Jack par des hommes d’Eglise, joueurs de cartes émérites.

Un roman qui se lit d’une traite et qu’on referme en espérant une suite…

La traite des fous 2 : Fils de pute, Bruno Jetté
La Plume D’or

L’auteur :
Bruno Jetté, psychosociologue de métier, est aussi peintre et écrivain

Categories: Psychologie, Roman

About Christophe

Lecteur mais aussi (plus modestement) auteur, je vous invite à découvrir mon nouveau livre "Chroniques boulangères réalistes et utiles, Tome 2 : M. Menthol et les rongeurs" dont des extraits gratuits sont disponibles sur ce site.

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter