Le narrateur est un garçon de 13 ans qui vit dans un village du Nord de la France. Ses parents, Aldo et Paola, tiennent un café « Chez Nous » le long de la nationale. Des parents très unis, aimants et solides. Un décor banal qui pourrait être celui de n’importe quel village. Quand on pousse la porte de ce café, on entend tinter la petite cloche au son grêle et elle tinte déjà dans le cœur de ce garçon. Sa mère adorée rêve de le voir devenir écrivain, son père voudrait qu’il joue au foot.

La découverte de Marcel Proust va bouleverser sa vie, celle des ses parents et celles des habitants du village. Ils vont partager cette passion ; ce garçon et sa mère tout d’abord, puis le père et les autres. Tout le village est embarqué dans cette douce folie, l’horlogerie est rebaptisée « le temps retrouvé », la poissonnerie « à la recherche du thon perdu »… La découverte de Proust dans ce milieu populaire nous apporte quelques perles d’humour.

C’est un roman plein de parfums, de fleurs (« Lorsque tu te penches pour respirer leur parfum, j’ai l’impression que tu leur fais la bise comme à tes amies »), de vie et truffé de souvenirs d’enfance.

Ce récit c’est la rencontre avec cet auteur classique, les premiers émois amoureux, l’insouciance de l’adolescence qu’on découvre à travers des moments légers et drôles. C’est aussi un drame qui se noue. Un récit pudique tout en douceur, tendresse et d’une infinie délicatesse.

Le narrateur s’adresse à sa mère, comme une longue lettre qu’il lui écrirait. Étonnant de lire un récit sous cette forme. Je reconnais qu’au début le « tu » m’as un peu gênée, je me sentais comme une intruse dans ces confidences destinées à sa mère. Je suis rentrée tout doucement dans cette histoire, il m’a fallu un peu de temps puis je me suis laissée fondre dans ces sensations, ces sentiments ; un ravissement progressif mais sûr. La toute fin est une pépite, une merveille, un tourbillon d’émotions. Je n’en ai pas connue beaucoup d’aussi puissante et réussie.

Je ne peux pas terminer sans adresser un petit clin d’œil à Mouche, un personnage que j’ai adoré.

Une très belle lecture, l’amour et la magie de la littérature, la Vie.

La petite cloche au son grêle, Paul Vacca
Le Livre de Poche

L’auteur :
Paul Vacca est romancier, scénariste et essayiste. La petite cloche au son grêle est son premier roman.

Categories: Passion

3 réponses actuellement.

  1. Camille dit :

    Très jolie lecture!!! Merci

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter