Comme beaucoup d’autres lecteurs, je suppose, j’ai découvert l’auteur à travers les pages de sa trilogie à succès : 1Q84.

La lecture de La fin des temps était donc une forme de test : allais-je retrouver le même plaisir à la lecture de cet autre roman ?

La réponse est « Oui ». Je ne sais pas si c’est le cas dans tous ses livres mais de même que 1Q84La fin des temps raconte une histoire qui se déroule dans deux univers différents dont on découvre au fil des chapitres qu’ils sont très intimement liés l’un à l’autre.

Un chapitre sur deux est consacré au « Pays des merveilles sans merci » où le héros est un informaticien, employé de la société System, une société informatique qui s’occupe du codage ou du brouillage de données afin de les rendre hautement confidentielles. Il effectue ces codages particuliers non pas à l’aide d’un programme informatique mais au moyen de son propre cerveau qui a été manipulé à cet effet. Cette technique appelée shuffling présente la particularité de rendre les données codées totalement indéchiffrables pour autrui.

Bien entendu System a ses ennemis, des pirateurs qui travaillent au sein d’un groupe baptisé Factory et dont le but est de pouvoir décoder les données brouillées par System. Dans leur lutte, ces pirateurs sont associés aux Ténébrides, des créatures souterraines salement malfaisantes…

Parallèlement, un chapitre sur deux est consacré à « La fin du monde », un pays onirique où le héros (on imagine que c’est la même personne) vit dans un univers clos, parfait, où la souffrance n’existe pas et dans lequel, après avoir été privé de son ombre, il va exercer le métier de liseur de rêves.

Il lira ces vieux rêves grâce à des crânes de licornes, des animaux qui vivent paisiblement dans cette cité entourée de murailles infranchissables où les habitants n’ont plus d’ombre et, pour la plupart d’entre eux, plus de cœur non plus.

Nous voilà donc effectivement dans un univers totalement hors-norme, aux frontières du quotidien et du fantastique où on prend plaisir à suivre le héros, un homme simple, franc et flegmatique, en tentant de comprendre avec lui l’objet de sa quête et le lien qui unit ces deux mondes étranges.

La fin des temps, Haruki Murakami
Seuil

L’auteur:
Haruki Murakami est un écrivain japonais contemporain, né à Kyoto en 1949.

Categories: Passion

About Christophe

Lecteur mais aussi (plus modestement) auteur, je vous invite à découvrir mon nouveau livre "Chroniques boulangères réalistes et utiles, Tome 2 : M. Menthol et les rongeurs" dont des extraits gratuits sont disponibles sur ce site.

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter