Ce livre fera certainement le bonheur de ceux qui sont autant  amateurs de romans policiers que d’Histoire, même si ces derniers y trouveront peut-être plus leur compte. Car si l’enquête policière est intéressante, elle l’est surtout parce que la victime meurt au cours d’un assaut, pendant la première guerre mondiale.

Comment convaincre ses supérieurs qu’un crime à été commis en plein milieu d’une bataille ? Comment les convaincre quand en plus les hommes sont considérés, selon la formule consacrée, comme de la chair à canon, donc comme insignifiants ?
C’est tout le défi qu’aura à relever Célestin Louise, policier dans le civil.

Ce policier n’est qu’un simple soldat, qui, bien que flic à Paris, préfère « faire son devoir » plutôt que de profiter de son statut pour rester loin des combats, à l’abri dans la capitale.
On est tout de suite plongé dans l’atmosphère de 1914 où, même si tout le monde n’est pas parti la fleur au fusil, on pense de chaque coté que la guerre sera courte.

Il y a une remarquable reconstitution historique au travers de cette histoire. On suit avec le héros la découverte de la guerre, les amitiés qui se créent, le quotidien de la troupe au début de la guerre et dans les premiers combats.

On sent que l’auteur n’a pas traité le sujet à la légère, il est bien documenté, enfin par rapport à ce que j’ai déjà pu lire sur le sujet. On y parle des mines creusées par les Allemands, des assauts meurtriers, des permissions trop courtes, du vin distribué en grande quantités, du mépris des officiers supérieurs envers leurs troupes et de la conscience qu’ont rapidement les soldats de l’absurdité de tout ça.
La qualité des descriptions nous renvoie aussi dans une France  d’autrefois que l’on a pas connue, mais qu’on arrive à imaginer dans les passages qui se déroulent à Paris.
Même si au final, l’enquête n’est pas la plus originale qui soit, le livre vaut largement pour l’ambiance générale et cette évocation de cette guerre qui devait être la « der des ders. »

L’auteur :

Thierry Bourcy est réalisateur et scénariste. C’est le premier livre d’une série dont le héros est Célestin Louise
Grand prix Témoin Junior 2008

La cote 512
Folio



Categories: Historique, Policier

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter