Embarquez à bord du Chronotilus et partez en voyage pour l’an 2000 !

L’histoire de La carte du temps débute à la fin du XIXe siècle à Londres. Par un tour de force propre aux romans de science fiction, Félix J. Palma met en scène Herbert George Wells, auteur de La machine à explorer le temps, Bram Stoker, auteur de Dracula, Jack l’éventreur et Éléphant Man.

Ce qui est innovant dans ce roman, c’est la réflexion que mène l’auteur sur les conséquences des voyages dans le temps et notamment sur les effets que pourraient avoir nos choix de modifier le passé. Le rôle moral des voyageurs du temps est clairement posé.

On patauge dans l’anachronisme le plus total, mais c’est ce qui fait la magie de l’histoire. Le fait de pouvoir rencontrer son double dans le passé, ou celui qui vient du futur n’est pas nouveau en soi, toutes les possibilités ayant déjà été envisagées par les écrivains qui se sont intéressés aux voyages dans le temps

La réflexion la plus intéressante ne vient qu’à la fin du livre où Wells rencontre son double venant du futur. Se pose alors la question de la prédestination. Son futur est-il inéluctable ou peut-il par ses actions du présent influencer sa destinée qui semble déjà toute tracée ?

Si on voyage vers le futur en étant conscient que sa destinée est déjà écrite, aura-t-on la même envie de prendre des décisions ou se laissera-t-on porter ?
C’est le premier roman qui pose la question. A chacun de se faire sa propre opinion en lisant le livre qui se contente de donner des clés.

Le lecteur est mis en condition pour que sa conscience s’éveille progressivement au fil des pages et soit mûr à la réflexion dans les dernières pages, les plus importantes. Nous sommes les acteurs du déroulement de notre propre existence.

Et si j’avais fait un autre choix, que serait ma vie aujourd’hui ?

La mise en scène de personnages célèbres rend la narration passionnante même si, bien entendu, l’auteur se garde d’annoncer que tout ce qui figure dans le roman est avéré. Néanmoins,  Félix J. Palma prend le parti d’intervenir régulièrement dans les pages de son roman, à la façon d’un marionnettiste, ce qui est une faute de goût fort désagréable.

La carte du temps

Editions Robert Laffont

L’auteur : Félix J. Palma est un critique littéraire espagnol. La carte du temps est son premier roman, primé et adulé dans le monde entier.



Categories: Aventures, Science-fiction

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter