Dès le début, on tombe dans une ambiance sombre et inquiétante : un gamin de huit ans tient dans ses bras un lapin, un petit animal qu’il emmène dans une grotte végétale. Il pose la pointe d’un canif sur le cou de l’animal et presse fortement pour la faire descendre vers l’estomac. Il prend ensuite le cœur du lapin et le tient dans sa main. Il sait à ce moment là qu’il veut revivre l’expérience encore et encore.

Dans le chapitre suivant une joggeuse disparait.

On comprend alors qu’un tueur en série kidnappe des jeunes femmes et leur prélève le cœur. L’inspecteur McCabe va plonger dans une enquête très sombre.

Très rapidement, j’avais deviné l’identité du coupable mais le style de l’auteur est si agréable qu’il m’a tenue en haleine, m’a donné envie de suivre l’enquête jusqu’au bout. Il a développé le caractère des personnages, surtout celui de l’inspecteur qui est un père aimant. Il va devoir faire face au retour de son ex femme. Celle-ci les a tout simplement abandonnés trois ans avant pour épouser un homme riche. Le personnage de sa fille de treize ans est très touchant et permet à l’histoire d’acquérir un registre plus personnel.

Dans ce livre, on découvre jusqu’où peut aller la cruauté humaine qui n’hésite pas à voir dans les corps humains qu’une source d’organes.

L’écorcheur de Portland, James Hayman
France Loisirs

L’auteur :
James Hayman est un auteur américain né à New York dans le Bronx


Categories: Thriller

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter