Ce livre s’intéresse à une personne très importante… celle que les économistes appellent l’individu maximisateur !
Il y a évidemment un stéréotype d’individu maximisateur : celui du parfait égoïste ! En vérité, la théorie économique repose sur l’hypothèse fondamentale que toute personne est un individu maximisateur. Mais, aux yeux d’un économiste, tous les individus maximisateurs sont égaux ! C’est parce que les individus maximisateurs sont simplement des personnes qui essayent de satisfaire leurs propres préférences ! Ainsi l’économie s’intéresse aux actions des agents maximisateurs et aux interactions entre ces agents.

C’est donc de microéconomie qu’il s’agit et ne traite nullement de macroéconomie qui elle, s’intéresse aux problèmes à plus grande échelle, affectant l’ensemble de l‘économie, comme l’inflation, le chômage, ou la croissance économique.

Si vous ne faites pas bien la différence entre micro et macro, vous pouvez retenir cette maxime adaptée de l’écrivain P.J. O’ROURKE :
« Les microéconomistes se trompent sur des points de détails… tandis que les macroéconomistes se trompent sur toute la ligne ! »

Outre l’étude des actions et intervention entre les agents maximisateurs, les microéconomistes cherchent la réponse à une grande question :
« Dans quelles circonstances, le choix optimal de chaque individu mène-t-il à un résultat bon pour l’ensemble du groupe ? » Autrement dit, « Si je fais ce qui est bon pour moi… et que vous faites ce qui est bon pour vous et que tout le monde fait ce qui est bon pour lui, quand cela mène-t-il à un résultat bon pour tout le monde ? »

Dans certaines circonstances, comme dans les embouteillages, la maximisation de chaque agent conduit chacun à sa perte. Chaque conducteur cherche simplement à se rendre à son travail, aussi vite que possible, mais le résultat est un bouchon qui ralentit tout le monde.

C’est l’idée de la Tragédie des Communs. Elle explique la surpêche, la pollution atmosphérique et même pourquoi il y a de la vaisselle sale dans les cuisines communes des cités universitaires, chaque étudiant étant trop préoccupé à maximiser sa moyenne !!

Sont également abordées les découvertes des économistes qui suggèrent qu’un monde rempli d’individus égoïstes pourrait être merveilleux !!

Oui, comprendre l’économie peut être simple, en parlant de notre quotidien et même en nous faisant sourire.

L’économie en bande dessinée

Editions Eyrolle

Les auteurs : Grady Klein et Yoram Bauman

Categories: Entreprise, Société

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter