Manipulation à tous les étages.

Avant de commencer, une mise en garde s’impose : oubliez votre bonne conscience, votre morale, et toutes espèces de naïveté béate… car en ouvrant Katiba vous entrez en zone dangereuse où les apparences sont souvent trompeuses et les vérités pas toujours bonnes à dire.

Au fil des pages, s’entrelacent les destins de personnages ambigus jouant en permanence une partie de poker-menteur sur l’échiquier des relations internationales et de la lutte anti-terroriste.

Qui sont vraiment Jasmine, employée au Quai D’Orsay, Dimitri, médecin à Nouakchott, Kader, trafiquant mêlé à un réseau terroriste islamiste au cœur du Sahara et Archie aux commandes de Providence –agence de renseignements privée ? Quelles sont leurs réelles motivations ?

Jean-Christophe Rufin, en se basant sur l’histoire récente, brode un roman haletant où les évènements bien que fictionnels sont tous parfaitement crédibles.

A ce niveau de maîtrise, on ne peut que saluer la minutie du travail de recherches, la force de l’intrigue et de ses soubresauts et l’esprit tortueux qui a imaginé ce gigantesque jeu de dupes diplomatiques.

Vous en dire plus sur l’intrigue serait gâcher votre plaisir de lecteur et d’espion-amateur. Lancez-vous ; vous n’en reviendrez pas indemne !

A lire seul ou après avoir lu Le Parfum d’Adam qui met également en scène l’agence Providence.

Katiba

Gallimard. Folio.

L’auteur : Jean-Christophe Rufin a obtenu le prix Goncourt 2001 pour Rouge Brésil.



Categories: Espionnage

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter