Voilà un roman dans la tradition du roman japonais.

Conte philosophique, métaphysique et une initiation tout à la fois. Initiation à la vie, à l’amour à la cruauté de la vie et de la mort. C’est poétique sans être  » poético-dégoulinant ». Le réel et l’imaginaire, voire le surnaturel s’y entremêlent avec bonheur. On suit le voyage initiatique de l’adolescent qui se fait appeler Kafka et on s’initie avec lui.

C’est à la fois inconfortable et réconfortant. On comprend que pénétrer « ailleurs » dans ce qu’on peut appeler l’au-delà (au-delà de quoi  ? ça chaque lecteur aura sa réponse) nécessite des efforts, nécessite de se dépouiller de la matérialité.
Le croisement des personnages donne du souffle à l’ensemble de cette aventure. La fable, est un peu lente, elle adopte le rythme d’une musique douce et lancinante. On aime ce genre-là, ou pas.

Âmes sensibles s’abstenir surtout si vous adorez les chats… Un moment intense de lecture.

Kafka sur le rivage, Haruki Murakami
10/18

Categories: Passion, Philosophie

About Loup 30

Lectrice passionnée, amateur de Céline, Thoreau, Auster, Yourcenar, Gelé, Coe, Vargas. Eclectique …La liste est trop longue. Artisane de mots à lire et à jouer. Je suis comédienne installée dans les Cévennes, accessoirement j'ai un doctorat d'Etat en biochimie. Je tiens un blog et j'ai écrit mon premier roman qui vient de paraître cette année "Se départir". blog http://caronlouise.blogspot.fr

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter