Avec ce journal intime, publié après le premier tome J’ai perdu mon job et ça me plaît, Lilou Macé  nous entraîne dans une réflexion sur le rapport que nous entretenons à l’argent. L’auteure nous fait partager au quotidien ses doutes et ses espoirs, nous parle des succès et des échecs qui jalonnent son parcours. Pas d’effet de style, pas de réflexions philosophiques poussées mais le témoignage d’une volonté d’aventures, parfois.

Si nous avons une âme, l’argent n’a pas. Nous avons certes besoin d’argent pour  vivre au quotidien et payer nos factures, mais l’argent est simplement une énergie qui s’écoule à travers nous. Lorsque nous faisons ce qui nous plaît, non seulement nous sommes en phase avec nous-mêmes, mais de plus nous attirons à nous des synchronicités.  L’auteur nous prouve  par sa propre expérience  qu’il est possible de faire ce que nous aimons tout en gagnant notre vie. Elle utilise les visualisations guidées et enregistre ses propres pensées sur son iPhone. Le fait d’exprimer à voix haute nos pensées, nos intentions, nos sentiments, nos rêves, nos buts et même nos peur, leur confère énormément de pouvoir. Comme une pensée négative en entraîne une autre, puis une autre, il faut immédiatement rompre le cercle infernal. Il faut arrêter de se comparer aux autres et rester dans le flow, laisser les choses se faire naturellement, en sachant que l’univers nous veut du bien.

Je n’ai pas d’argent et ça me plaît, Lilou Macé
Tredaniel la Maisnie

L’auteur :
Lilou Macé est née en 1977 à Santa Clara (États-Unis ) est écrivain et animatrice de télévision sur le web.

1 réponse actuellement.

  1. Hueber dit :

    Déjà vu sur certains sites , est très positive

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter