Incident de personne : quel drôle de titre ! Je n’ai pas percuté tout de suite (quel vilain jeu de mots). Un incident de personne est l’expression aseptisée utilisée pour dénommer le suicide d’une personne qui s’est jetée sous un train, ce qui arrête naturellement toute circulation ferroviaire pendant un long moment le temps d’appeler les secours et de déplacer le corps…. et c’est pendant ce long moment que se situe l’histoire de ce roman.

Un homme qui anime des ateliers d’écriture lie connaissance avec sa voisine et lui parle ; il est habituellement amené à écouter les autres et à les faire verbaliser par l’écrit.
A présent les rôles sont inversés et cet homme nous livre, par le biais de sa voisine, des bribes d’histoires écrites par les personnes qui viennent à ses ateliers.

« C’est compliqué de savoir pourquoi une personne participe à un atelier, et inutile de poser la question, la réponse sera toujours la même : la curiosité, et c’est déjà une raison noble, si peu sont curieux. Pourtant, cela ne suffit pas, pourquoi est-on curieux ? De quoi est-on curieux ? De l’animateur ? De l’atelier ? Ou de soi-même ? »

D’autres passages sont érotico-poétiques : « votre parfum, soudain, je le respire, la chaleur de votre tempe enveloppe mon épaule, infusion délicieuse qui achève de tout à fait me réveiller. La présence de votre tête contre moi est une question….Vos cheveux ont coulé sur mon torse, vous dormez sans un bruit excepté celui léger de votre respiration. »

J’ai retenu quelques phrases magnifiques : « il a fallu que quelqu’un meure pour que j’éprouve le soulagement de me sentir en vie ».
« Le Français est une langue étrange qui confond l’absence et l’individu, je ne connais pas d’autre exemple d’une telle méprise. A person diffère de nobody, persona de nadie, ninguém de pessoa, persona de nessuno… »

Ce roman ne serait-il pas autobiographique et porté par le vécu de l’auteur ?
En tout cas il nous conforte dans l’idée qu’il est quelques fois facile de se confier à un(e) inconnu(e) que nous ne côtoierons que peu de temps et qui emmènera nos confidences au moment où nos routes se sépareront.
Une magnifique réflexion sur l’importance des mots ! Sur ce que nous déposons dans les mains (et les oreilles) de l’Autre…

Incident de personne, Eric Pessan
Albin Michel

L’auteur :
Eric Pessan est né en 1970 à Bordeaux

Categories: Passion

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter