Le Poulpe, vous connaissez ?

Mais si, je vous en ai déjà parlé, un personnage a été crée, Gabriel Lecouvreur, et à chaque nouveau livre de la série, c’est un auteur différent qui s’y colle.

Sur le même principe : un opus/un auteur, j’ai la joie et l’honneur de vous annoncer la naissance de l’Embaumeur, Luc Mandoline de son petit nom.

Luc Mandoline est thanatopracteur. Embaumeur, si vous préférez. Son job consiste à préparer les défunts.

Luc ne voulait pas forcément faire ce métier-là. Longtemps, il a voulu être médecin légiste. Durant sa scolarité, il dévore les manuels, romans et biographies sur le sujet, mais son caractère bien trempé et son refus viscéral de l’autorité lui valurent l’exclusion de plusieurs établissements scolaires. Oubliée donc, la fac de médecine. Et pour couronner le tout, ulcéré par ses renvois à répétition, son père le fait entrer dans l’entreprise familiale, plus question de faire le con à l’école.

C’est là qu’il va passer son CAP de serrurier. Mais même avec son père, l’entente n’est pas au top. De coups de gueule en coups de gueule, Luc claque la porte et part s’engager dans la légion étrangère pendant huit années, faisant sienne la devise « NE PAS SUBIR ».

Huit années aussi sans voir Élisa, sa confidente, son amour platonique, huit années sans se voir mais pas une semaine sans s’écrire. Comme Alexandre et Max, ses potes de toujours, avec qui il n’a jamais rompu le contact.

C’est en se liant d’amitié avec un autre camarade légionnaire, Sullivan, qu’il découvre la thanatopraxie. Sullivan a prévu de se reconvertir dans le milieu du funéraire à sa sortie de la légion. Luc s’engage dans la même voie que son ami.

Ces huit années ont quelque peu calmé son côté rebelle. Il réussit à trouver un directeur de pompes funèbres qui l’accueille et lui fait passer tous les diplômes de la profession. Mais une fois de plus, la trêve est de courte durée : il claque la porte et décide qu’il n’est pas fait pour être commandé. Seulement, monter sa propre entreprise, gérer son personnel, ça ne le tente pas non plus, alors que faire ?

S’il est une chose qu’il a retenue, c’est que ses collègues ont beaucoup de mal à prendre des vacances, car trouver un remplaçant n’est pas chose aisée. Or lui est totalement polyvalent dans le funéraire, il a tout fait, même conducteur de four… Il décide donc de remplacer les copains.

Il bosse quand il veut, et comme au bon vieux temps, il voit du pays.

Un légionnaire s’est fait tuer lors d’une mission Harpie. Le chef de corps du 3ème REI fait appel à Luc, ancien de ce régiment, afin de s’occuper du défunt et surtout de faire la lumière sur cette affaire. Et pour cela Luc a carte blanche, ce qui n’est pas pour lui déplaire.

Nous voici plongé dans l’univers de l’orpaillage clandestin, de sa violence, des garimpeiros et de la prostitution. Un roman sans concession, violent et réaliste.

Michel Vigneron à mis toute la verve qui le caractérise dans l’écriture de cet opus de l’Embaumeur. C’est loin d’être un guide touristique, c’est sûr, mais il arrive à nous faire de superbes descriptions de la jungle, des lieux et décors. Un polar d’aventure, qui colle à l’actualité, magnifiquement écrit, à lire de toute urgence!

« Dans la forêt amazonienne, personne ne vous entend hurler »

Harpicide, Michel Vigneron
Mosesu

L’auteur :
Michel Vigneron est né en 1970 à Calais

Categories: Aventures, Policier

About l-aligator

Amateur de polar et Roman noir, webmaster du blog des amis de San-Antonio

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter