Évidemment au premier coup d’œil rien que le titre est une énigme à lui tout seul, par ce qu’il signifie et par sa longueur. On comprend rapidement au fil de la lecture que le ton est donné tant ce roman est atypique, farfelu, bref réjouissant.
Ethelred Tressider (charmant, non ?) est écrivain. Sous trois pseudos il écrit des ouvrages aussi différents que des livres historiques, à l’eau de rose et des policiers. Son agent littéraire, Elsie Thirkettle, est autoritaire et sait parfaitement cadrer le style des romans et des personnages de l’auteur.
Quand un policier vient sonner à la porte de Tressider pour lui annoncer que sa femme Géraldine (son ex-femme pour être précis) est portée disparue, Elsie va lui proposer de mener l’enquête. C’est comme cela qu’ils vont découvrir le vrai visage de la femme, qu’Elsie ne supportait déjà pas auparavant. Alors que la police s’oriente vers un tueur en série, la réputation de la victime suscite bien des interrogations.

Il y a beaucoup de choses très intéressantes dans ce roman qu’on pourra qualifier de « typiquement britannique », comme peuvent l’être un certain type de football, de famille royale, de musique et d’humour pour bien rester dans de réjouissants clichés.
Les personnages sont flegmatiques comme il se doit et puis on découvre une excentricité qui nous les font voir complètement différemment. L’intrigue est prenante et les dialogues sont souvent très drôles avec un pointe de cynisme qui sait jusqu’où ne pas aller…parfois.
Je trouve que le personnage de l’agent littéraire est particulièrement réussi, Elsie vole la vedette à Tressider.
L’auteur sait nous surprendre à la fois dans le contenu de l’histoire que dans la construction du roman. Il arrive à nous déconcerter en mélangeant les narrateurs et en faisant même intervenir Fairfax, le flic sorti de l’imagination de Tresseder. Il s’est certainement bien amusé à l’avance des fausses pistes dans lesquelles ses lecteurs vont se balader (d’ailleurs autant dans le récit que dans la campagne anglaise), consentants et heureux, pour un final peut-être pas si inattendu que cela, mais ce n’est pas sûr…

Étrange suicide dans une Fiat rouge à faible kilométrage, L.C Tyler
Sonatine

L’auteur :
L.C Tyler est un auteur anglais né en 1951 dans l’Essex

Categories: Policier

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter