Le poison d’amour est l’histoire de quatre jeunes lycéennes qui entrent en première, dans un lycée parisien. Nous faisons leur connaissance à travers leurs journaux intimes respectifs et leurs échanges de SMS. Julia, Anouchka, Colombe et Raphaëlle sont les meilleures amies du monde. Dans cette période particulière de la vie, elles s’interrogent sur le passage à la vie adulte, sur leurs parents, sur les garçons et le sexe. Elle croient en l’amitié éternelle, mais sont plus dubitatives sur l’amour, les exemples autour d’elles de familles recomposées ou divorcées ne les incitent pas à l’optimisme. Pourtant leur vision va changer quand elles vont se sentir concernées à titre personnel. Elle vont s’apercevoir de la difficulté de rester amies quand l’amour se propage en elles de façon violente et inattendue, et qui comme un poison modifie les comportements et les certitudes. L’intrigue se noue autour de la pièce de Shakespeare, Roméo et Juliette, dont la pièce va être jouée au lycée.

De manière plutôt réussi, Eric-Emmanuel Schmitt nous fait partager les peurs, les doutes, les espoirs et les interrogations de ces jeunes filles. On s’amuse souvent beaucoup de la différence entre ce qu’elles se disent et ce qu’elles écrivent. La confidence à un journal intime amène une réflexion plus réfléchie et plus honnête. On est aussi touché par leur sensibilité, leur lucidité et en même temps leur naïveté. S’appuyant sur Roméo et Juliette, le romantisme et la tragédie par excellence, l’auteur déroule une histoire bien menée, qui se lisait agréablement mais sans plus, et qui a réussi à me surprendre malgré tout (alors que bon quand même me suis-je dis après…) !
Comme souvent avec E-E. Schmitt, le roman possède plusieurs niveaux de lectures qui nous poussent à faire preuve de jugeote. C’est aussi un bon prétexte pour se (re) plonger dans l’oeuvre de Shakespeare.

Eric-Emmanuel Schmitt, Le poison d’amour
Albin Michel

L’auteur :
Éric-Emmanuel Schmitt est né en 1960 à Sainte-Foy-lès-Lyon


Categories: Passion

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter