Voilà  un polar comme un grand bol d’air frais.

Deux américains, Ted et Larry, vaguement amis, ont payé très cher le droit de chasser en Mongolie. Très vite l’inconfort du voyage, les mauvaises conditions climatiques, le manque de gibier vont avoir raison de leur enthousiasme et de leur cordialité envers leurs accompagnateurs. Une nuit, Larry décide de quitter le campement. Son corps est retrouvé quelques jours plus tard, la bouche remplie de terre. L’inspecteur qui est chargé de l’enquête est un vieil ours, plus à l’aise dans la steppe qu’en ville, ce qui tombe bien pour cette enquête.

A sa suite, nous allons découvrir le mode de vie de cette population, nomade dans l’âme. L’air de la steppe fouette les joues, le ciel sans fin brûle les yeux, la tempête de sable irrite les poumons, les yourtes fleurissent les collines. Les rues des villes portent la marque de l’occupation soviétique, sont grises et sales, sous le regard de statues de Gengis Khan, symbole du peuple mongol renaissant. Les différentes nations ( russe, japonaise, chinoise, américaine) se disputent les ressources du sol (industries pharmaceutiques) et du sous-sol (industries minières) : est-ce pour cela que Larry est mort? A-t-il offensé les coutumes des habitants de la steppe? Est-ce son compatriote qui s’est débarrassé d’un gêneur? A-t-il subi la vengeance d’un guide insulté? Les pistes sont nombreuses, mais heureusement, l’inspecteur est un fin chasseur.

Je suis complètement tombée sous le charme de ce roman policier atypique : il n’est ni sanguinolent, ni ultra-violent, ni totalement déprimant. Je dirais que c’est  un polar « social » , car c’est le portrait de cette nation entre deux rives, entre traditions et modernité, qui est brossé.

A lire pour changer d’air…

Des myrtilles dans la yourte, Sarah Dars
Picquier poche

L’auteur :
Sarah Dars est une romancière contemporaine française passionnée par l’Inde et a écrit plusieurs romans policiers.



Categories: Policier

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter